Comment j’améliore mon son et ma vidéo

  Depuis que je publie des vidéos sur YouTube, la quête pour un bon son me hante l’esprit.

Ma relation avec le son

L’enregistrement

S’il est relativement facile d’obtenir une bonne qualité vidéo avec nos DSLR modernes (même les entrées de gamme), en ce qui concerne le son, c’est une autre paire de manche. Le micro embarqué des DSLRs ne vaut rien et très vite on réalise le besoin d’acheter un autre microphone. La plupart de mes vidéos sont enregistrées en extérieur et cela rajoute un certain niveau de difficulté: bruit de fond, vent et la distance entre moi est l’appareil photo. J’ai débuté avec un micro-cravate et un long fil qui n’arrêtait pas de s’emmêler. Ensuite, j’ai acheté une solution sans-file qui me permettait d’être plus mobile, mais je n’étais pas satisfait du son et le signal de radio ne portait pas sur une grande distance. Enfin, j’ai fini par abandonner le sans-fil et décidé de découpler l’audio de la vidéo dans mes enregistrements en utilisant le Zoom H1 et le Rode SmartLav+. Encore aujourd’hui, ce système m’accompagne aussi bien en intérieur qu’en extérieur. Néanmoins, il y a quand même un problème.
Zoom H1 & Rode SmartLav+
Zoom H1 & Rode SmartLav+
Buy on Amazon Clique sur un des liens pour l’acheter: amazon.fr amazon.co.uk

La postproduction

Même quand tu utilises un bon micro, tu dois éditer le son avant de publier la vidéo sur YouTube. Cette étape m’a toujours posé problème. J’ai beau utiliser de très bons outils comme Adobe Audition, Premiere Pro et Final Cut Pro depuis de nombreuses années, je ne suis pas un ingénieur du son. Je déteste cette étape obligatoire. Comme je m’apprête à enregistrer beaucoup de vidéo en studio par mon guide complet sur Lightroom (>10h), j’ai décidé d’investir dans une solution plus robuste.

Mon nouveau micro

Ma solution consiste tout d’abord en un meilleur micro. Après avoir passé plusieurs heures sur internet à lire les revues de produit, mon choix s’est porté sur le Yeti Pro de chez Blue. Ce micro me permet non seulement de le brancher directement à mon ordinateur via USB, mais en plus je peux enregistrer en analogue avec un câble XLR. Je ferai une revue complète du micro si cela t’intéresse.
The Blue Yeti Pro microphone
Le micro Yeti Pro de chez Blue
Buy on Amazon Clique sur un des liens pour l’acheter: amazon.fr amazon.co.uk  

Juste un peu de pop

Afin d’améliorer la qualité du son, j’ai également acheté un filtre pop pour réduire l’effet néfaste des plosives. Il y a un grand choix de filtre sur internet, mais les plus abordables ont tendance à être assez large ce qui n’est pas l’idéal quand on souhaite à la fois enregistrer l’audio et la vidéo. J’ai choisi le filtre Pop de chez Blue pour son design petit et ergonomique par rapport au Yeti Pro. Le seul problème avec ce filtre c’est son prix.
The Blue pop filter
Le filtre Pop de chez Blue
Buy on Amazon Clique sur un des liens pour l’acheter: amazon.fr amazon.co.uk  

Un nouveau bras

Bien que le micro Yeti Pro de chez Blue possède un socle lourd en métal, je savais que j’aurais besoin d’un autre ustensile. Pour obtenir un meilleur son, j’ai avoir le micro près de ma bouche et ceci est impossible si je souhaite utiliser mon clavier et ma tablette graphique Wacom en même temps. Un autre souci est le bruit issu du frottement de la sourie sur le bureau qui est transmet au micro des vibrations. Je voulais une perche de micro et la plupart des revues que j’ai lues pointées vers le Rode PSA1. Ce bras est solide et maintien en suspension le Yeti Pro de chez Blue sans souci malgré son poids.
The Rode PSA1 studio arm
La perche Rode PSA1
Buy on Amazon Clique sur un des liens pour l’acheter: amazon.fr amazon.co.uk  

Réduction de l’édition du son

La solution pour ne pas avoir à retoucher le son en postproduction consiste à utiliser une console de mixage. Il y a également un grand choix sur internet. Si je n’ai pas vraiment besoin d’un grand nombre de prises entrantes, il semblerait que seules les tables de mixage d’une certaine taille possèdent des fonctionnalités intéressantes telles que les boutons de filtre Passehaut et de compression. Encore plusieurs heures passées à étudier la question et le choix du Yamaha MG10XU s’est fait sans aucun doute. Je ferai une revue complète de la console si cela t’intéresse.
The Yamaha MG10XU mixing console
La console de mixage Yamaha MG10XU
  Buy on Amazon Clique sur un des liens pour l’acheter: amazon.fr amazon.co.uk

Une webcam pour être vu

Quand j’enregistre mes tutoriels sur Lightroom & Photoshop, j’utilise la caméra embarquée de mon iMac 27″ 5K. Sa qualité n’est pas digne de l’écran Rétina sur lequel elle est assise. En revanche, la qualité des solutions de conférence de Logitech est impressionnante. J’ai donc dit au revoir à Facetime et bonjour à la Logitech C930e. Non seulement elle produit des vidéos plus lumineuses, mais en plus elle a un angle de vue bien plus large et enregistre en 1080p à 30 images à la seconde.
The Logitech C930e webcam
La webcam Logitech C930e
Buy on Amazon Clique sur un des liens pour l’acheter: amazon.fr amazon.co.uk

Rapide petit gros

Quand on produit des vidéos en HD, il ne sert à rien d’investir dans un ordinateur puissant si on n’a pas les disques durs rapides qui conviennent. De nos jours, les SSD sont devenus la norme pour l’édition de vidéo. Le seul inconvénient reste leur prix au gigaoctet qui reste très élevé. L’ironie c’est la vidéo HD demande de l’espace, beaucoup d’espace. Depuis un an, j’utilise mon Drobo mini qui possède quatre SSD de 500Go + un mSata SSD de 120Go. Malheureusement, lors de mon séjour en Lithuanie, l’unité à arrêté de se monter sur mon MacBook pro. Étant toujours sous garantie, je l’ai renvoyé pour être remplacé. Cela m’a fait réfléchir sur le besoin d’avoir un autre disque externe pour éditer mes vidéos. La portabilité n’est pas mon critère premier, mais il s’avérait que j’ai choisi la solution la plus petite du marché: le Samsung T3 1To. C’est fou de repenser à la taille des disquettes de 1.44mb qu’on avait encore quand j’étais adolescent.
The Samsung t3 1TB
Le Samsung t3 1To
  Buy on Amazon Clique sur un des liens pour l’acheter: amazon.fr amazon.co.uk

Conclusion

Jusqu’à présent je suis entièrement satisfait des achats que j’ai faits. J’adore le son qui sort de mon nouveau système audio et le SSD supplémentaire me fournit davantage d’espace et de rapidité pour éditer mes vidéos en HD. Je suis curieux de savoir si toi aussi tu as eu l’occasion d’utiliser certains des ces outils et si oui qu’est ce que tu en as pensé. Quel était le dernier matos dont tu à fait l’acquisition et as-tu des regrets? Raconte-moi tout dans un commentaire ci-dessous.

Commentaires

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

  1. bonsoir Tom ,
    une revue de la table de mixage m’intéresserait voire du disque externe SSD. Est il vrai que les disques SSD ont une durée de vie plus limitée que les HD traditionnels, ou est ce encore une légende urbaine ?
    en attendant merci pour tes revues et tes Lives

    1. Merci Patrick pour ton commentaire. Je suis ravis de voir que les gens sont intéressés pour avoir plus d’info sur des choses qui ne sont pas lié directement à la photo. Concernant ta question, c’est une pure fiction. La difference principale entre un SSD et un HDD c’est que le dernier est mécanique (il y a des piece qui sont en mouvement à l’intérieur, d’où Hard Disk Drive) et le premier est dans un état fix (Solid State Drive). Rien que cette difference te permet de comprendre la fragilité du HDD par rapport au SSD. La durée de vie d’un SSD est d’environ 70 ans sous une intense utilisation. As tu vu bcp de cles USB ou une carte RAM ne plus fonctionner? Pour faire simple on peut dire que un SSD est la meme chose qu’une barrette de RAM ou une cel USB. Si seulement on pouvait dire la meme chose des HD. Apres il y a biensure l’avantage de la vitesse du SSD qui est env. 3 fois plus rapide en moyenne que le HHD et il n’y a pas de defragmentation a faire.

Reçois-tu la newsletter?

Ne rate pas le prochain tutoriel, offre de stage et autres bonnes choses!

Elle est enfin arrivée!