Comment calculer le facteur de réduction

  Le facteur de réduction est une notion importante à connaitre en photographie, principalement à cause des différentes tailles de capteur que l’on trouve dans les appareils photo numériques. Avant d’expliquer comment ce facteur de réduction est calculé, il est bon de voir à quoi il sert.

Qu’est-ce que le facteur de réduction?

Pour faire simple, on peut dire que le facteur de réduction est le rapport de taille entre un capteur numérique  (ou une pellicule) et un autre plus grand ou plus petit.

A quoi sert le facteur de réduction?

Le facteur de réduction permet d’évaluer trois choses:
  • L’angle de champ (largeur de la scène capturée) que l’on peut obtenir avec un objectif monté sur un appareil photo, à une longue focale donnée. Plus de détails sur l’angle de champ dans Comment choisir son premier Objectif
  • La profondeur de champ (zone de netteté maximum dans une photo) que l’on peut obtenir avec un objectif monté sur un appareil photo, à une longue focale donnée. Plus d’info sur la profondeur de champ dans L’Ouverture Créative – La Profondeur de Champ
  • La vitesse minimale de l’obturateur pour éviter du flou de bouger lors d’une prise à main levée (sans trépied) sans tenir compte d’un stabilisateur d’image. Plus d’info sur comment éviter le flous de bouger dans L’Obturateur

Quels sont les facteurs de réduction pour les capteurs numériques actuels?

Ci-dessous tu trouveras les différentes tailles de capteurs numériques des appareils photo DSLRs et hybride (mirrorless) ainsi que leur facteur de réduction (FR) correspondant:
Différentes tailles de capteurs numériques pour les DSLRs et appareils photo hybrides
Différentes tailles de capteurs numériques pour les DSLRs et appareils photo hybrides

Comment calcule-t-on le facteur de réduction?

Si le facteur de réduction est le rapport de taille entre un capteur numérique et un autre, on serait tenté de penser que le capteur d’un APS-C de chez Nikon est 1.5 fois plus petit que celui d’un appareil plein format. De ce fait, il serait facile de penser que le facteur de réduction est le résultat d’un calcul de l’aire (la surface) d’un capteur. Or, si tu te rappelles tes mathématiques du primaire, on calcule l’air d’un rectangle en multipliant sa longueur par sa largeur. Donc l’aire d’un APS-C de chez Nikon est 23.5 x 15.7 = 368.95mm2. Celle-ci n’est pas 1.5x plus petite que celle d’un plein format (35.9×23.9=858.01mm2)! Donc d’où vient ce facteur de réduction???? Le facteur de réduction est le rapport de taille de la diagonale de chaque capteur numérique. Les fabricants ne communiquent pas sur cette longueur donc te rappelles-tu comment l’obtenir? Encore une fois, c’est des maths de niveau primaire: vive le théorème de Pythagore! Celui-ci dit que le carré de l’hypoténuse d’un triangle rectangle est égal à la somme des carrés de ses deux côtés:
Utiliser le théorème de Pythagore pour calculer la diagonale du capteur numérique
Utiliser le théorème de Pythagore pour calculer la diagonale du capteur numérique
Une fois qu’on a la longueur de la diagonale de chaque capteur numérique, il nous suffit de les diviser entre elles pour obtenir le rapport. Ainsi si on divise la diagonale du capteur d’un appareil photo plein format par celle d’un APS-C de chez Nikon, on obtient 43.13mm / 28.26mm = 1.53. Cette valeur est généralement arrondie au dixième derriere la virgule ce qui nous donne un facteur de réduction de 1.5.
Comment calculer le facteur de réduction pour chaque capteur numérique
Comment calculer le facteur de réduction pour chaque capteur numérique

Médium format et autres

Dans l’exemple pris dans cet article, je me suis contenté d’utiliser un plein format, deux APS-C et un 4/3. Cela dit, la même méthode peut être employée pour calculer le facteur de réduction pour un appareil de médium format (numérique et pellicule), grand format et toutes autres tailles qui existent telles que pour le curieux Canon 1D IV dont le capteur mesurait 27.9mm x 18.6mm lui donnant un facteur de réduction de 1.3.

Conclusion

Le facteur de réduction fait partie des bases de la photographie et pourtant beaucoup de photographes ignorent comment il est calculé. Dis-moi dans un commentaire si tu connaissais déjà tout ça et si tu as trouvé cet épisode intéressant. Maintenant que tu sais comment ce facteur de réduction est calculé, j’espère que tu vas l’utiliser non seulement pour t’aider dans tes prochains achats de matériel, mais aussi lors de tes prises de vues.

Commentaires

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

  1. Pour Pythagore oui. Je l’applique quasiment chaque jour dans mes maçonneries pour trouver mes angles droits : racine carrée de A²B² . J’ai retenu toutes ces utilisations depuis mon primaire et c’est fort utile. Mais aujourd’hui, qu’apprend-t’on à l’école ? Vaste sujet et autre problème …

  2. ère étape. Merci Tom. Donc je suis à 1,6. Je visionne tes 3 autres vidéos et je devrais en apprendre un peu plus. A+. 1 pouce (pas trouvé où le mettre …)

  3. Salut Tom,
    Belle présentation technique sur ce sujet.
    En exemple certains objectifs Nikon ou Canon peuvent se monter aussi bien sur un full frame que sur un APSC et par exemple un 70-200 mm va nous donner une focale de 105-300 mm sur un Nikon.
    Cela peut être important pour ceux qui possède les deux types de boitier.
    Merci pour ta vidéo.

    1. Merci JF pour ton commentaire. Toutes les infos concernant les objectifs sont dans l’article sur comment choisir son objectif dont le lien figure dans l’article plus haut.

Reçois-tu la newsletter?

Ne rate pas le prochain tutoriel, offre de stage et autres bonnes choses!

Elle est enfin arrivée!