Comment Empiler des Fichiers dans Photoshop

A quoi sert d'empiler des fichier dans Adobe Photoshop?

L’empilement dans Adobe Photoshop permet d’utiliser plusieurs fichiers dans un même document. Ceci peut s’avérer être pratique dans de nombreux cas comme pour le traitement de photos selon la méthode du Focus Stacking.

Empiler des images dans PS depuis Adobe Lightroom

La méthode surement la plus utiliser par les photographes est surement celle qui consiste a ouvrir plusieurs images en tant que calques depuis Adobe Lightroom vers Photoshop.

Ceci peut se faire depuis les modules Bibliothèque ou Développement. Il suffit de sélectionner plusieurs images et ouvrir le menu contextuel via le clic droit:

Ouvrir images dans PS en tant que claques
Un fichier contient toutes les images en tant que calques
Le fichier conteneur est la dernière image sélectionnée

On remarquera que le fichier qui contient tous les claques n’est autre que la dernière image sélectionnée dans Adobe Lightroom. On peut également voir que l’ordre des claques correspond a l’ordre des images sélectionne dans LR. 

Petite astuce pour changer l'ordre des calques dans le panneau.

Il suffit de sélectionner les claques dont on souhaite inverser l’ordre et exécuter la commande Inverser depuis le menu Calques->disposition. 

Inverser l'ordre des calques dans Adobe Photoshop
Les calques dans le bon ordre
Image résultante de l'empilement dans Photoshop

Empiler les fichiers dans Adobe Photoshop grâce au script prédéfini

Dans certains cas, on peut ne pas démarrer le traitement dans Adobe Lightroom. On peut quand même effectuer un empilement depuis Photoshop directement. Il suffit d’utiliser un script préexistant:

Lancement du script d'empilement depuis Photoshop
La fenêtre d'empilement de Photoshop

La fenetre popup d’empilement dans Photoshop, nous permet de sélectionner plusieurs fichiers. On a le choix entre sélectionner des fichier ou un repertoire les contenant.

Les fichiers sont automatiquement sélectionné mais dans un ordre pas forcément utile

Une fois que les fichiers sont sélectionnés, il suffit de cliquer sur OK pour que Photoshop exécute leur empilement.

L'empilement terminé via le script
L'empilement via Script utilise un nouveau fichier pour contenir tous les calques

On peut remarquer que contrairement à la méthode d’empilement depuis Lightroom, celle-ci utilise un fichier conteneur nouveau dans lequel Photoshop a placé tous les fichiers préalablement sélectionnés sous forme de calques.

Empiler les fichiers déjà ouverts via la duplication de calque dans Adobe Photoshop

Dans la méthode précédente, on partait du principe que l’on souhaitait empiler directement des fichiers. Il peut arriver que ces fichiers soient déjà ouverts individuellement dans Photoshop avant l’étape de l’empilement. Il est toujours possible d’effectuer cet empilement. Cette technique consiste à dupliquer le calque principal dans chacun des fichiers ouverts dans Photoshop et à copier ce duplicata dans un fichier conteneur.

Dupliquer le calque principal de chacun des fichiers à empiler
La popup de duplication de calque dans Photoshop

Dans la popup de duplication, on a le choix entre avoir la copie du calque dans un des fichiers déjà ouverts ou dans un nouveau.

Debut de l'empilement via la duplication de calque principaux

Il suffit de répéter la même démarche pour chacun des fichiers à empiler. Ceci peut prendre du tant et on ne peut pas utiliser de raccourci clavier, car la copie a une destination externe au fichier dans lequel se trouve le claque à dupliquer.

Résultat de l'empilement via la duplication des calques

Empiler les fichiers déjà ouverts via en glissant les calques dans Adobe Photoshop

Si la méthode précédente est très utile, elle n’en reste pas moins longue. On peut accélérer le processus en effectuer un glissement du claque directement dans le fichier déjà ouvert dans Photoshop dans lequel on souhaite effectuer l’empilement.

Attention:

Par défaut quand on fait glisser un claque d’un fichier vers un autre, ce calque va se placer en fonction de l’emplacement ou on relâche la souris. Ceci n’est souvent pas pratique et demande d’effectuer un alignement de claques ultérieurement. On peut éviter ce phénomène en maintenant la touche Shift du clavier lors du déplacement du calque. Ainsi ce dernier est copié dans le fichier destinataire et est automatiquement aligné avec le calque principal existant.

Une fois la souris relâchée avec la touche Shift maintenue, les claques sont automatiquement alignés

Conclusion

J’espère que tu as trouvé ces méthodes d’empilement de fichiers dans Photoshop intéressantes. Est-ce quelque chose que tu connaissais déjà? Utilises-tu souvent l’empilement et si oui dans quel(s) cas? Dis-moi tout cela dans un commentaire ci-dessous.

De la Capture au Développement (du Finistère à l'Ecosse)
La Revue Photo - Avril 2019 - 1e Partie

Articles similaires

Responses

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. Bonjour Tom j’aimerai savoir si un jour vous allez faire un vidéo sur les tablettes Wacom (Comment les bien paramétrer pour la photo.)

    Avez vous déjà pensée de faire des photo du mur d’Hadrien ou d’Antonin qui se trouve en Écosse

    1. Merci Gaetan pour le commentaire. Oui j’ai prevue de le faire bientôt. J’en ai brièvement parle durant le Live Show d’Avril. EN ce qui concerne the Hadrian Wall, sache qu’il n’est pas en Ecosse mais en Angleterre et j’y suis deja aller de nombreuses fois et peut-être un jour je ferai une video la bas.

  2. Bonjour Tom. Je voudrais signaler qu’il existe une 5 méthode pour empiler des images et qui est pour moi la plus simple et la plus rapide. C’est de passer par « Bridge » de sectionner les images puis d’aller dans le mebu « outil » puis « photoshop » et « chargement des fichiers dans les camques photoshop »/ C’est très simple, rapide et on s’évite de passer par Lightroom ou par le menu script dans Photshop qui est assez compliqué. Voilà pour ma contribution et en tout bravo pour tout ce que tu fais. Bonne journée A+ Michel

  3. Merci Michel pour le commentaire. Tu as raison de rappeler cette méthode de Bridge. Je n’ai pas mentionné Bridge car peu de photographes l’utilise puisqu’il le font depuis LR ou directement depuis PS. Lr est une combinaison de Bridge et ACR donc c’est normal que Bridge permette de le faire aussi.
    Cette technique ne vaut néanmoins que si tu n’a applique aucun développement aux fichier individuels dans LR. Car les développements (hors DNG) ne sont ni connu de Bridge ou de PS.

Reçois-tu la newsletter?

Ne rate pas le prochain tutoriel, offre de stage et autres bonnes choses!

Seulement 1 place de libre!

Souhaites-tu maitriser la composition?

Au-delà de la technique, tu vas apprendre composer tes clichés et affiner la narrative.