Articles similaires

Réponses

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. Bonjour l’Avenue, Bonjour Tom.

    Le concours du mois de juillet me donne l’occasion de
    renouer avec l’Avenue. Je félicite les gagnants et également les retenus, car à mon
    niveau être retenu c’est déjà une victoire.

    Je profite  pour souhaiter la bienvenue aux
    nouveaux arrivants.

    J’ajoute que je croyais vraiment pouvoir assister aux deux
    derniers cafés, mais je n’ai finalement pas pu me libérer.

    Je n’ai pas été beaucoup présent sur l’Avenue pour diverses
    raisons dont la principale est  un manque
    de temps certain à consacrer à la photo. Manque de temps, mais également
    manque de réussite avec mes rares sorties paysages qui sont restées au
    stade de la tentative avec des météos
    pourries, avec des lumières plates sans intérêt, les jours où je pouvais
    bouger. Le bilan des derniers mois est disons-le, nul et je ne me voyais
    pas poster dans quelque rubrique que ce soit, vu le niveau de ma production.
    Sauf cette photo de portrait, relativement récente.

    Justement parlons-en.

    Cette image a été réalisée avec le concours d’Elise (qui n’est d’ailleurs pas ma nièce, mais c’est sans importance) le jour
    où a été faîte celle du mois de juin.

    La séance du mois de juin que j’appellerai séance 2, était
    pour moi une nouveauté dans la façon de faire. En temps normal je teste
    plein de poses mais là je voulais me concentrer sur une seule.

    Lors d’une première séance, j’avais particulièrement
    apprécié une pose que j’avais d’ailleurs postée sur l’avenue. J’ai décidé de
    retenter une séance, centrée sur cette pose unique, en prenant le temps de
    s’attarder sur les détails qui affaiblissaient la première. Je pense
    particulièrement à l’attitude du modèle, la position des cheveux (brossés pour
    avoir moins de retouche), tenus par une pince, etc.

    J’avais également demandé à Elise de venir avec un haut
    dégageant les épaules pour simplifier et épurer un peu la pose.

    Tu avais retenu le résultat (concours de juin) dont je suis d’ailleurs (toujours)
    content. Tu t’étais interrogé sur le fait de ne pas voir le visage complet.
    Cette pose me plait pour le coté mystérieux que ça donne, tout en conservant de
    la douceur. Tu as ensuite pointé le nettoyage des quelques cheveux qui
    restaient. J’ai corrigé depuis et c’est vrai que le travail était bâclé à ce
    niveau.

    L’image de ce mois-ci était donc une forme de clin d’œil a
    ta remarque, montrant ainsi Elise avait bien deux yeux.

    Ne pouvant pas échapper à mon naturel, je n’ai pas pu
    m’empêcher de tenter d’autres prises à l’issue de la première évoquée plus
    avant. Cette image vient donc de cette série.

    Je suis d’accord sur tes
    remarques. J’en constate les effets mais souhaite revenir notamment sur les
    causes.

    En effet, l’attention (ou la tension, va savoir) était
    retombée et je n’ai pas pris la précaution de demander un coup de brosse
    (située dans la poche de l’intéressée…). Je n’ai clairement pas prêté attention
    au bout d’oreille ou aux quelques cheveux qui dépassent. L’attitude
    neutre est une demande ma part. c’est d’ailleurs très difficile d’avoir
    un éclat de rire naturel, dans des conditions “studio”. 

    Sur le plan éclairage : Elise
    était assise à environ deux mètres du fond. Fond en tissu éclairé par un second
    flash (sans accessoire) à faible puissance (je ne me souviens plus combien) en tout cas bien plus
    faible que ma lumière principale, ça c’est sur.

    La lumière principale est un flash cobra, zoom ouvert pour couvrir le plus de champ possible, avec le diffuseur intégré du flash
    rabattu. Le tout dans une softbox de 50×70 tenue verticalement, équipée de son
    voile diffuseur (il n’y a qu’un seul voile sur cette box), sans grille.

    Le centre de la softbox est légèrement au-dessus du visage.
    La softbox est inclinée vers le bas.

    Au niveau distance il doit y avoir un mètre grand max. Plus
    près c’était dans le cadre, et plus loin, dans le mur…

    Je pense que les effets que tu décris (reflets, brillance)
    restent dus à une diffusion insuffisante. La toile équipant cette softbox
    premier prix devant être trop fine ou pas assez filtrante. Je me disais que le
    flash était peut-être trop fort, mais je me souviens l’avoir baissé, mais générant
    une image trop sombre. Peut être aurais je pu l’éclaircir en PT, mais je pense
    qu’en « studio » ce n’est pas le but.

     Voila sur le plan éclairage, je ne vois que ça car ce que tu
    donnes comme éléments, je pense en avoir respecté l’essentiel lors de la prise de vue.

     En tout cas, effectivement, il s’agissait plus d’une revue
    que d’un concours. Pourtant ta sélection, même à reculons, que je comprends,
    me booste un peu et je crois que j’en ai bien besoin e cette période de disette photographique.

    Bien que différente, le portrait est une discipline
    difficile, pour moi plus difficile que le paysage, même si on contrôle tout ou
    plutôt même si on peut en théorie tout contrôler.

    Clairement je vois bien que mon examen du résultat sur
    l’appareil est insuffisant, mais le bout d’oreille ou la mèche de
    cheveux sur l’écran de mon 700D… Le fait de zoomer c’est possible, mais ça
    coupe le flux de la séance, cette espèce de dynamique que tu arrives à mettre
    entre toi et le modèle. le compromis est difficile à trouver. Il
    faudrait pratiquer beaucoup plus pour acquérir des automatismes, de
    l’expérience.

    J’espère avoir d’autres occasions pour en refaire car cela
    reste très plaisant et ne pas avoir été trop long, c’est pour ça que je
    n’ai pas répondu sur YT, mais peut être que certains points techniques peuvent intéresser
    la communauté.

    Tu comprends désormais pourquoi je n’ai rien posté pour le concours d’aout. Septembre sera peut être plus propice.

     Bon week-end à tous et à bientôt.

    ps : la photo de benjamin me fait penser aux paysages éthérés d’Alexandre DESCHAUMES.

    Arnaud.

    1. Merci Arnaud pour ta participation et ton complement d’information. Persévère et tu verras, la technique occupera de moins en moins ton esprit et le résultat en sera de bien mieux.

  2. Bonjour Tom
    Merci pour tes commentaires sur ma photo d’iguane qui est en fait un basilic (photographié au zoo de Beauval)
    Le post traitement  a été fait avec lightroom et le logiciel Topaz que tu nous a fait connaître.
    René (pseudo fotulysse)

    1. Merci René pour ta participation. Je ne sais pas si tu a utilisé le mode Auto (ce que j’utilise tout le temps je dois avouer) mais je viens de le lancer sur ton JPEG en désactivant le traitement de netteté mais en activant le mode Low Light et le problème de bruit que j’avais noté disparait.

Reçois-tu la newsletter?

Ne rate pas le prochain tutoriel, offre de stage et autres bonnes choses!