L’effet de filé : Comment Injecter du Movement dans votre photographie

panning photography

C’est un autre aspect créatif de l’obturateur. Alors que nous avons déjà vu comment arrêter le temps, cette fois, nous allons voir comment injecter du mouvement dans votre photographie. On parle également d’effet de filé ou de panning.

Le concept est assez simple, se fondant sur une vitesse d’obturation plus lente que celle qui gèlerait le sujet en mouvement dans le temps.

En fonction de votre distance du sujet, on peut geler une voiture de formule 1 en mouvement avec une vitesse d’obturation de 1/800, mais quand on souhaite faire du panning, on peut ralentir par 3x la vitesse d’obturation, et donc prendre la photo à 1/200sec.

Mise au point et capture de l’exposition en suivant le sujet qui bouge

Ce chapitre est vraiment le point central pour obtenir une exposition correcte Creative. Alors que le l’obturateur est plus lent que la normale, vous avez besoin pour compenser le manque de vitesse,  d’accompagner le sujet en mouvement dans sa trajectoire. Ceci est crucial pour vous permettre de garder votre sujet en focus.

La Créativité est une conséquence de cette technique. Puisque vous vous déplacez pendant la prise de vue, tout ce qui ne figure pas sur le même plan de focus que votre sujet va à être flouté. Bien que cela semble facile àla lecture, dans la pratique, ça peut être difficile selon que votre appareil photo vous offre ces quelques fonctionnalités intéressantes ou pas:

Mise au point en continu

La plupart des DSLR ont un mode de mise au point en continu appelé AIServo sur Canon ou Continue sur Nikon et autres. Ce mode vous permet de garder en focus (vous appuyez à moitié sur le bouton de l’obturateur) tandis que votre sujet est en mouvement, l’objectif lui-même s’adapte à la distance avec le sujet. Remarque: si votre appareil ne propose pas ce mode, vous pouvez alors décider où dans la scène vous allez prendre l’exposition et ensuite verrouiller  le focus jusqu’à ce que votre sujet atteint cette position choisie.

Mise au point en point

La plupart des DSLR vous permettre de choisir un point de mise au point spécifique dans votre viseur. Ceci est vraiment une bonne option car sinon l’appareil va décider pour nous de ce qui doit être en focus. Je préfère le point milieu, car il est plus facile pour encadrer la situation et sur les appareil non haut de gamme, il offre un meilleur focus. On peut toujours recadrer (avec modération)en post-production de toute façon.

Mode continue

Ceci est une fonctionnalité intéressante à utiliser, car elle vous permet de capturer des expositions à une très grande vitesse. Le Canon 60D offre 5,3 images par seconde. La prise d’un sujet en mouvement, par définition, est censé être rapide et en essayant de capturer dans une exposition unique est certainement un défi dont je peux me passer.

Pas à pas

1- Choisissez le mode d’exposition que vous souhaitez utiliser, il doit être soit le mode de priorité à l’obturateur ou Manuel. Définissez la vitesse d’obturation avec pour base de départ 1/30. Vous pouvez toujours changer par la suite si elle est trop lente ou trop rapide. Notez que si vous photographez un Formule1 ou en avion, alors vous pouvez passer à 1/200 comme valeur de départ.

2- Évaluer la situation et plus particulièrement sa luminosité. Prenez une exposition de l’échantillon et régler adéquatement:

Faux panning pour vérifier l'exposition et de l'effet sur l'obturateur
Faux panning pour vérifier l’exposition et de l’effet sur l’obturateur

3- Réglez votre appareil photo en mode continu, s’il y en a un. Si votre appareil photo ne propose pas ce mode, alors vous devez décider où vous allez prendre la photo avant que le sujet passe et effectuer la mise au point à cet endroit et la verrouiller (AF-ON sur Canon et AF-L sur Nikon ).

4- Réglez votre appareil photo sur la Mise au point en point s’il y en a un. Je recommande celui du milieu comme il est facile de cadrer la photo, mais tout peut faire l’affaire.

5- Réglez votre appareil photo sur le mode rafale s’il y en a un.

6- Ne pas attendre pour votre sujet d’atteindre la position choisie pour la capture: Dès que vous voyez votre sujet, peu importe sa distance, visez et appuyez à moitié sur le bouton de l’obturateur (fà condition que votre appareil dispose du mode continu si non, suivre seulement votre sujet sans appuyer sur quoi que ce soit) de sorte que la lentille se règle et se concentre sur le sujet en mouvement. Suivre l’objet jusqu’à ce qu’il atteigne une position qui est intéressante de démarrer la capture. Cette dernière phrase est valable uniquement si votre appareil offre la mode rafale ou pas. Si votre appareil photo ne possède pas ce mode, attendez le moment propice.

Commencer à suivre votre sujet à une distance loin pour ne pas être surpris par l'augmentation de la vitesse comme il se rapprocher de vous.
Commencer à suivre votre sujet à une distance loin pour ne pas être surpris par l’augmentation de la vitesse comme il se rapprocher de vous.

7- Quand le sujet atteint la position choisie, déclencher la prise de vue tout en accompagnant votre sujet. C’est le mouvement de filé (le panning). C’est un processus de suivi -> Shoot ->continu à suivre.

8- Vérifiez votre photo résultante pour la netteté du sujet et le flou souhaité (vous avez déjà vérifier l’exposition correcte à l’étape 2).

Le sujet, ici le cheval de premier plan, n'est pas nette en raison d'une vitesse d'obturation est trop lente ou un mouvement de balayage panoramique trop lent Malgrè tout cela, l'exposition exprime bien le mouvement.
Le sujet, ici le cheval de premier plan, n’est pas nette en raison d’une vitesse d’obturation est trop lente ou un mouvement de balayage panoramique trop lent Malgrè tout cela, l’exposition exprime bien le mouvement.

Voici quelques photos que j’ai pris ce jour là. Si vous n’avez jamais pris ce type d’exposition (panning), je vous recommande fortement d’essayer d’abord avec un vélo, voiture ou tout sujet en mouvement qui ne bouge pas également à la verticale. Ici, j’ai saisi l’occasion de la course de chevaux, mais je dois avouer que c’est vraiment un défi car le cheval se déplace latéralement mais sa tête se déplace de haut en bas ainsi que le cavalier. Dans l’image ci-dessous vous pouvez voir la tête de cheval en focus, mais le coureur ne l’est pas et ce n’est pas du à l’ouverture et à la profondeur de champ puisque j’ai utilisé un f5.6 qui est acceptable.

Photo de teste en action
Photo de teste en action

La distance entre vous et le sujet impact la notion de vitesse. Plus le sujet est loin, plus lent il semble se déplacer et dans le plan ci-dessous vous pouvez voir que 1/50 est trop rapide pour la distance et on a plus d’un cheval mis en avant et le reste n’est pas assez flouté.

Photo de teste en action
Photo de teste en action

Mais en gardant la même vitesse d’obturation alors que les chevaux se rapproche de moi, le cheval de tête est en focus, les autres sont floutés ainsi que l’arrière-plan et le premier plan.

Photo de teste en action
Photo de teste en action

Comme les coureurs sont encore plus près de moi le flou augmente davantage et le cheval de tête semble aller très vite. Cette dernière exposition est une bonne illustration de l’aspect créatif de l’obturateur pour injecter du mouvement dans la photo.

Photo de teste en action
Photo de teste en action

A noter que même si je n’ai pas utilisé de trépied pour ces prises, on peut utiliser un monopode pour ajouter de stabilité verticale dans le mouvement latéral . J’ai cependant utilisé le Stabilisateur d’image de mon objectif même si je n’ai pas vraiment tester sa capacité à corriger la secousse verticale.

Les Modes de Prise de Vue
Appareil Reflex (DSLR) : Comment choisir son premier?

Articles similaires

Réponses

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Reçois-tu la newsletter?

Ne rate pas le prochain tutoriel, offre de stage et autres bonnes choses!