Exposition parfaite du premier coup : 3 Flash & 1 Flashmètre

Je vous invite à lire l’article précédent qui explique comment obtenir une Exposition parfaite du premier coup : 1 Flash & 1 Flashmètre

Bien que dans cet épisode j’utilise le Flashmètre Sekonic L-358 vous pouvez obtenir le même résultat avec n’importe quel autre Flashmètre que l’on trouve sur le marché. Il n’y rien de sorcier comme calcul et j’utilise vraiment que des fonctions de base.

Flashmètre Sekonic
Flashmètre Sekonic

Réglez vos 3 Flashs (ou plus) comme 1 seul Flash

Avec un tel titre de paragraphe, j’ai sûrement anéanti tout suspense mais c’est vraiment là où se trouve le secret de la recette. Dans nombreux de mes ateliers photos, j’ai des stagiaires qui me disent à quel point ils trouvent compliqué le paramètrage de leur flashs; ils gallèrent à obtenir une exposition parfaite et cela même avec un Flashmètre. Alors que font ils de mal?

La seule règle que l’on doit retenir c’est de ne régler qu’un seul Flash à la fois. Essayer de paramétrer tous les Flashs en même temps est peine perdue car chaque Flash peut impacter un autre.

Arrangement à 3 Flashs

Il n’y a vraiment pas de limite en ce qui concerne le nombre de Flash pour un arrangement. Dans cet épisode j’ai décidé de faire l’arrangement classique à 3 Flashs. Ce dernier consiste en:

Arrangement des 3 flashes avec le flashmètre
Arrangement des 3 flashes avec le flashmètre

 

Puissance des Flashs

L’exposition pour chaque Flash depend uniquement de l’effet que vous, le photographe souhaitez donner. Ici j’ai pris la décision d’avoir

  • ma Lumière de Débouchage 2 arrêts en dessous de ma Lumière principale
  • ma Lumière de Contour 1 arrêt en dessous de ma Lumière principale

Je trouve que cela donne un résultat plaisant sans être trop dramatique.

Séquence des étapes pour un arrangement à 3 Flashs:

Flash A

Ce Flash est positionné environment à 45 degrés latéralement par rapport au sujet et à 45 degrés à la verticale. Il n’y pas de règle mais l’angle verticale imite une lumière naturel située au dessus du sujet tel que le soleil.

  1. Allumez votre Flash (Flash A), réglez-le sur le mode manuel et choisir une valeur de puissance. J’ai tendance à utiliser 1/4 car ça me permet d’économiser de la batterie et un temps de recyclage (le temps qu’il faut au Flash pour être prêt pour le prochain éclair).
  2. Allumez votre Flashmètre et réglez sa valeur ISO pour correspondre à celle définie dans votre appareil photo.
  3. Placez le Flashmètre près de votre sujet et le diriger vers votre Flash.
  4. D’une certaine manière déclencher le Flashmètre en combinaison avec le Flash. Soit utiliser un câble pour les relier ou utiliser un déclencheur radio comme montré dans la vidéo.
  5. Lire la valeur F (Diaph) donnée par le Flashmètre.
  6. Soit:
    1. Utilisez la valeur F(Diaph) (lecture du Flashmètre) et réglez votre appareil photo sur la même valeur
    2. Changez la puissance de sortie du Flash pour permettre à votre Flashmètre d’obtenir une valeur F (Diaph) correspondante à la valeur d’Ouverture que vous voulez utiliser avec votre appareil photo. Ceci peut également être obtenu en modifiant la distance entre Flash et votre sujet.
    3. Lorsque votre lecture Flashmètre (valeur F) égale votre valeur d’Ouverture souhaitée, prenez la photo.
1ere prise avec 1 flash (sans retouche)
1ere prise avec 1 flash (sans retouche)

On peut voir l’exposition parfaite à gauche du sujet avec des ombres très marquées à droite. Bien que ce look soit intéressant ce n’est pas ce que l’on souhaite ici.

Flash B

Ce Flash est simplement positionner à l’opposé du Flash A.

  1. Avant de répéter les étapes du Flash A, vous pouvez
    1. soit éteindre votre flash A
    2. soit rétracter la luminosphère (dome blanc du Flashmètre). Ceci permet d’éviter la lumière de l’autre Flash de venir polluer votre mesure.
    3. Répétez les étapes 1 à 7 de Flash A avec une valeur F à 2 arrêts en dessous de la Lumière principale. Dans la vidéo c’était F2.
2ème prise avec 2 flashes (sans retouche)
2ème prise avec 2 flashes (sans retouche)

On peut voir à quel points les ombres de droite ont été débouchées sans être anéantie. Ici nous ne voulions pas une lumière uniforme de part et d’autre. C’est une décision créative et nous verrons les effet des different rapports de lumière dans un épisode prochain.

Flash C

Ce Flash de Contour est tout simplement positionné derrière le sujet en direction des sa tête.

Répétez les étapes 1 à 2 du Flash B avec une valeur F à 1 arrêt en dessous de la Lumière principale. Dans la vidéo c’était F2.8.

3ere prise avec 3 flashes (sans retouche)
3ere prise avec 3 flashes (sans retouche)

Ici on voit l’effet apporté par le 3ème flash. Un douce lumière qui tombe sur le haut de sa tête et sur l’épaule éloignée qui donne un sense de dimension.

Conclusion

Encore une fois le Flashmètre nous a permis d’avoir un arrangement de 3 Flashs dans les plus brefs délais. Que vous ayez 1,2,3 ou 10 Flashs, la méthode demeure la même: Paramétrez chaque Flash séparément en commençant par votre lumière principale. Vous pourriez obtenir le même résultat sans Flashmètre mais cela vous demanderait de prendre plusieurs photos tests tout au long du paramètrage. Il est également bon de noter que lorsqu’on utilise un Flashmètre on n’a pas besoin de s’inquieter des distances entre les Flashs et le sujet. Si vous n’utilisez pas de Flashmè tre une methode simple consiste à positionner tous les Flashs à la même distance par rapport au sujet et utiliser la valeur de puissance de chaque Flash pour effectuer le rapport. Ici vous auriez eu Flash A à 1/2 de puissance, Flash B 1/8 et Flash C 1/4. Cela vous aurait donné le même résultat que dans la vidéo. Cela dit, vous avez pu remarqué que je n’ai pas mesuré les distance entre mes flashs et le sujet et je ne m’embêtais pas à connaitre les valeurs de puissance de mes Flashs. Tout ce qui m’intéressait c’etait la valeur F que représentait la lumière incidente (voir episode Exposition parfaite du premier coup : 1 Flash & 1 Flashmètre) sur mon sujet.

Si vous avez apprécié cet article, merci de le partager avec vos amis en utilisant le Facebook, Pinterest, Google+ et le bouton twitter et n’hésitez pas à laisser un commentaire ou une question dans l’espace ci-dessous.

Exposition parfaite du premier coup : 1 Flash & 1 Flashmètre
Annonce Spéciale - Faites Critiquer votre photo par le maître Joe Cornish!

Articles similaires

Responses

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. Très intéressant merci, mais une question demeure. Le studio n’est pas dans l’obscurité totale avant le départ des flashes : des lampes au plafond éclairent le sujet avec des volets qui évitent la dispersion de la lumière vers le fond (qui doit rester noir). Comment procéder dans un espace non dédié ? Laisser une fenêtre en partie ouverte ? Ajouter une lampe lumière blanche fixe ? Positionnée comment ? Sans flash sur l’appareil, on n’a pas d’illuminateur et l’autofocus ne fonctionne pas dans le noir total. Merci de répondre.
    Jef

    1. Jef, merci pour la question. Tout d’abord tu n’as pas besoin d’être dans l’obscurité pour avoir un fond noir.
      Je ferai une video la dessus mais penses a ta vitesse de syncro. Si tu fais une prise a 1/200sec ISO 100 et F8 il y a des chance que ta scene soit sombre.

      1. Bonne idée d’aborder la question de l’éclairage d’ensemble d’un studio. La vitesse de synchro flash au 1/200 n’est pas toujours possible (1/60 sur mon moyen format) et fermer à f8 ne donne pas forcément la faible profondeur de champ souhaitée. La distance entre le sujet et le fond est un paramètre important ainsi que le peu de lumière qui touche ce fond… Bref ce n’est pas simple et je m’interroge sur l’ajout d’une faible source de lumière par lampe continue en 5000°K vers le sujet pour aider à la mise au point, y compris sans autofocus… Ne pas oublier non plus les dinosaures de l’argentique, dont je suis, qui ne jonglent pas avec les iso mais optent pour une pellicule en 100 ou 400 “asa”…

        Merci
        Jef

        1. Si on simplify tout tu as en fait un dilemme:

          Tu as besoin de lumière pour pouvoir éclairer ton sujet et faire ton focus correctement.
          Mais tu souhaite faire du LowKey (plus d’ombre que de lumière) et tu es limite par ta faible vitesse synchro et tu veux un petite profondeur de champ.
          Deja si tu es en studio et avec un format moyen, un F8 t’offrir une petite PDC par rapport a f8 sur 35mm ou APSC. Généralement en studio on a pas réellement besoin de descendre très bas car le bokeh est quasi inutile en studio.
          Comme expliquer dans une autre video sur le role de chaque factor (Ouverture, ISO et Vitesse) seule ta vitesse régi uniquement la lumière ambiante. Au final je dirait utilise une lampe ou un flash/declencheur qui émet une lumière rouge sur ton sujet pour t’aider a faire le focus.
          J;espere que ca aide.

  2. Hello Tom

    Je viens de voir ta vidéo vraiment super ce cours, juste une question quel son les paramètres du boitier ouverture ?, vitesse ?, iso ?.
    Pourrais tu faire aussi une vidéo avec ce type de composition de flash mais avec un sujet en mouvement ( un jongleur ) par exemple , en faite je voudrais savoir comment faire une photo net d’un sujet qui bouge.

    Merci pour ta réponse.

    Cordialement Philippe

Reçois-tu la newsletter?

Ne rate pas le prochain tutoriel, offre de stage et autres bonnes choses!