Géolocaliser Vos Photos Avec le Canon GP-E2 ou avec une Solution pas Chère

Dans cette vidéo, je fais plus qu’une simple revue de produit, je vous fournis aussi une solution alternative pas chère.

Cela fait longtemps que je veux géolocaliser mes photographies. C’est ce que l’on appel plus communément “géotagger”. Cela consiste en l’ajout de coordonnées GPS dans les métadonnées de la photo. C’est pas vraiment nouveau comme peut l’indiquer le module Carte de Adobe Lightroom qui a été introduit dans la version 4 en 2012.

A l’approche de la période de Noël, je me suis décidé à me faire plaisir et j’ai acheté le récepteur GPS Canon GP-E2. La principale raison derrière mon achat est de pouvoir regarder une carte et de trouver rapidement quelles zones j’ai déjà couvertes et le potentiel d’une région écossaise quand je prépare les itinéraires pour mes stages de photographie.

J’ai décidé de tester cet outil dans un endroit où je n’avais jamais été auparavant: Grey Mare’s Tail (signifie en anglais: la queue de Mare le Gris ce qui évoque la queue d’un cheval) qui est une longue cascade de 60m dans le cœur d’une réserve naturelle de la région Dumfries et Galloway  près de Moffat en Ecosse.

Qu’y a-t-il dans la boite?

Canon GPE2
Canon GPE2
  • 1x  récepteur GPS GP-E2
  • 1x sac de transport
  • 1x poche de rangement
  • 1x Manuel d’instruction
  • 1x cd avec le logiciel Canon Map Utility
  • 1x petit cable de connection (env. 25cm)
  • 1x long cable de connection (env. 1.5m)
  • Les papiers de guarantie
  • Le GP-E2

    L’unité a

    • un cadran qui a 3 positions:
      • Off
      • On: le récepteur GPS se connecte au satellite GPS et en cas de succès, ajoute l’emplacement des coordonnées GPS dans chaque fichier image moment de la prise.
      • Log: Le GPS fonctionne comme le mode On et en plus enregistre chaque changement d’emplacement.
      • 2 voyants:
        • Batt: indique le niveau de la batterie. Clignotement lent signifie bon, clignotement rapide la puissance est faible.
        • GPS: indique l’état du signal GPS: Un clignotement lent signifie signal est acquis, clignotant rapidement signifie pas connecté.
        • 1 port de connexion: permet de connecter l’unité soit à un appareil photo soit à un ordinateur.
        • 1 compartiment pour la pile (1x pile AA).

    La fonction On

    Ce mode est le plus fondamental des deux. Une fois activé, le GPS établit une connexion avec le satellite et chaque fois que vous appuyez sur le déclencheur, les coordonnées GPS, l’altitude (avec un bon signal) et l’orientation (lorsqu’il est activé) sont ajoutés aux métadonnées de l’image, que ce soit un fichier JPG ou RAW .

    La fonction Log

    Ce mode est le plus puissant car il offre tout ce que le mode On fait et permet aussi d’obtenir une trace des déplacements. Non seulement cela peut être utilisé pour visualiser les déplacements sur une carte après, mais permettra de géolocaliser les photos prises avec des appareils photo qui soit n’étaient pas connectés à l’unité GP-E2 ou tout simplement pas compatibles.

    Le GP-E2 crée 1 fichier journal par jour et utilise l’heure UTC pour définir ce qu’est une journée.

    Les réglages de l’appareil GPS

  • Les paramètres GPS sont accessibles dans la section de la “clé” dans menu de l’appareil photo. De là, on peut définir les paramètres suivants:
    • Mise à jour de l’heur automatique à partir du satellite
    • La fréquence du ping vers le satellite
    • Activer/Désactiver la boucle numérique qui utilise le Nord magnétique et non le vrai Nord
    • Les informations GPS
    • Le calibrage de la boussole numérique
Réglages du GP-E2 dans le Canon 5DIII
Réglages du GP-E2 dans le Canon 5DIII

Battery life in Log mode

Durée de vie d'une batterie AA dans le GPS GP-E2
Durée de vie d’une batterie AA dans le GPS GP-E2

*1. La capacité quand la trace est activer pendant 8 heures par jour

*2. Durée de vie de la pile dans des conditions de temperature normales. Cette durée peut être moindre dans des zone ou le signal GPS est pauvre.

Adobe Lightroom

Une fois importées dans Lightroom les photographies géolocalisées peuvent être identifiés par la petite icône dans le coin en bas à droite de l’aperçu de l’image et le champ GPS dans le panneau des métadonnées:

Photo geo-taggée come vue dans Adobe Lightroom
Photo geo-taggée come vue dans Adobe Lightroom

 

Les méta-données d'une photo geo-taggée come vue dans Adobe Lightroom
Les méta-données d’une photo geo-taggée come vue dans Adobe Lightroom

Ces images peuvent être vues sur une carte du monde dans le module Carte qui a également un panneau de métadonnées avec des informations supplémentaires:

Photo geo-taggée come vue dans le module Carte d'Adobe Lightroom
Photo geo-taggée come vue dans le module Carte d’Adobe Lightroom

 

Les méta-données d'une photo geo-taggée come vue dans Adobe Lightroom
Les méta-données d’une photo geo-taggée come vue dans Adobe Lightroom

Canon MapUtility

MapUtility nous permet de paramètrer le GP-E2 comme on peut lorsqu’il est connecté à l’appareil photo. Mais le but principal de ce logiciel est de voir les photographies déjà géolocalisées (RAW ou JPEG), la trace GPS et même de géolocaliser toutes les autres images qui ont été capturées à partir d’un autre appareil.

La vue est très similaire au module Carte de Lightroom, car ils reposent tous les deux sur GoogleMap mais le logiciel Canon dispose d’un indicateur graphique de la direction dans laquelle l’objectif pointait (alors que dans Lightroom, il est seulement mentionné dans le panneau de métadonnées):

Photo geo-taggée come vue dans le logiciel Map Utility de Canon
Photo geo-taggée come vue dans le logiciel Map Utility de Canon

Geotagger les photos depuis MapUtility

Ceci nécessite d’avoir une Trace GPS produite par le GPE2 et correspondante au moment où les photographies ont été prises.

Voici une photo prise avec le Canon 60D qui n’est pas compatible avec le GP-E2:

Photo qui ne contient pas d'info GPS
Photo qui ne contient pas d’info GPS

Ci-dessous est la vue une fois que le fichier de Trace a été importé dans MapUtility. Les fichiers de Trace sont copiés dans le répertoire suivant sur le mac (chemin similaire sur les fenêtres): / Users / ~ / Documents / Canon Utilities / fichiers journaux GPS.

La trace GPS comme vue dans le logiciel Map Utility de Canon
La trace GPS comme vue dans le logiciel Map Utility de Canon

MapUtility trouve l’emplacement où la photographie a été prise en se basant sur son horodatage et l’emplacement enregistré dans le fichier de Trace au même moment:

L'interface du logiciel Map Utility de Canon
L’interface du logiciel Map Utility de Canon
Les méta-données affichées dans le logiciel Map Utility de Canon
Les méta-données affichées dans le logiciel Map Utility de Canon

Une fois enregistrés, les coordonnées GPS sont écrits dans la photographie qu’elle soit un RAW ou un fichier JPEG:

On peut remarquer que, bien que l’information d’orientation n’a pas été ajoutée comme nous nous y attendions puisque c’est quelque chose qui vient de la boussole magnétique à l’intérieur du PG-E2 et non du satellite GPS lui-même, il n’y a pas d’information d’élévation. Personnellement je ne comprends pas pourquoi car cela est connu du GPS.

Photographies Geotag partir d’un fichier GPX

Dans le cas où l’on n’a pas l’unité Canon GP-E2 et souhaite tout de même géolocaliser les photos cela est encore possible. Tout ce dont on a vraiment besoin est un fichier GPX. Cela peut être obtenu avec une application du telephone (qui comporte un GPS) comme le montre la vidéo ou à partir d’un appareil GPS de poche.

Les étapes nécessaires ne pouvaient pas être plus simple

Dans Lightroom, sélectionnez le dossier contenant les photos qui ont besoin d’être géotaggées. Aller dans le module Carte et cliquez sur l’icône d’onde située sous la carte:

Chargement Trace GPS dans Adobe Lightroom
Chargement Trace GPS dans Adobe Lightroom

Sélectionnez le relevé d’itinéraire (fichier GPX seulement) et la trace apparaîtra sur la carte.

Sélectionnez les photos, appuyez sur l’icône d’onde à nouveau et cliquez sur “Balisage automatique des photos sélectionnées”. C’est tout!

Balisage GPS Automatique des Photos dans Adobe Lightroom
Balisage GPS Automatique des Photos dans Adobe Lightroom
Trace chargée dans le module Carte de Adobe Lightroom
Trace chargée dans le module Carte de Adobe Lightroom

Lightroom et le fichier de Trace du GP-E2

Afin de géolocaliser des photos, Lightroom nécessite un fichier GPX comme mentionné ci-dessus. Le fichier de Trace généré par le GP-E2 est un “.log” qui n’est donc pas accepté par Lightroom. Ce qui peut être fait est:

à partir de MapUtility, exportez la trace pour GoogleEarth et il va générer un fichier KMZ qui est essentiellement un zip contenant un fichier Google Earth (Keyhole) Markup Language fichier “KML”. Ce fichier peut ensuite être converti en un fichier  “XML GPS” (GPX) en utilisant un outil gratuit appelé GPSBabel.

Je l’ai testé, cela fonctionne très bien, mais c’est un processus lourd par rapport à l’utilisation de MapUtility pour géolocaliser les fichiers RAW ou JPEG.

Que faire avec les traces identifier?

Si on n’a pas besoin de géolocaliser les photos prises avec un autre appareil (comme dans mon cas ici avec le 60D), y-a-t-il beaucoup d’intérêt à garder la trace? Eh bien tout dépend de ce que l’on a besoin. En ce qui me concerne, j’aime garder la trace de mes randonnées ou voyage sur la route. Comme les fichiers de Trace sont copiés sur mon ordinateur et prennent peine 30Mo chacun, je les garde. J’utilise aussi beaucoup GoogleEarth, donc les traces sont enregistrées dans Mes lieux (une section dans GoogleEarth).

Conclusion

Comme mentionné au début de la vidéo, le GP-E2 est une pièce coûteuse, d’une valeur d’environ 250 euros. Une fois qu’on accepte son prix, il n’y a pas beaucoup de point négatif à lui reprocher. Vivre en Ecosse m’oblige à avoir du matériel robuste et pas trop sensible à la pluie. J’ai passé des heures sous une pluie battante et l’unité ne m’a jamais déçu. Il est vraiment, en terme de qualité d’étanchéité, dans la lignée du 5DIII. J’aime le fait qu’il utilise une simple pile AA au lieu d’être alimenté par l’appareil photo comme c’était le cas dans la version précédente du récepteur gis Canon (GP-E1). Non seulement cela permet d’économiser la batterie de l’appareil photo, mais cela permet également d’avoir une trace sans le brancher à l’appareil.

Ce petit outil va vraiment m’aider dans ma photographie. Que ce soit lors de la prise de photo ou dans la préparation de mes stage de photographie. Avec la capacité de fournir à mes clients les coordonnées GPS de tous les endroits où je les ai amenés et d’où ils ont fait des photographie, c’est vraiment une valeur ajoutée à mon service. Bien que j’aurais pu utilisé le GPS de mon téléphone  comme je le montre dans la vidéo, les mobiles ont tendance à dévorer la batterie relativement rapidement et tant de fois me suis-je retrouvé au milieu des terres écossaises avec un iPhone à plat.

Je recommande vraiment ce récepteur GPS à tous ceux qui peuvent se le permettre (financièrement). Le fait qu’on ne puisse pas vraiment en trouver un sur le marché de l’occasion est assez révélateur je trouve.

Si vous avez apprécié cet article, merci de le partager avec vos amis en utilisant le Facebook, Pinterest, Google+ et le bouton twitter et n’hésitez pas à laisser un commentaire ou une question dans l’espace ci-dessous.

Le Regard d'Autrui sur Votre Photographie

Articles similaires

Responses

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. Bonjour Tom ,
    Merci pour cette vidéo très complète.
    Mes traces ont été enregistrées par mon téléphone(activation de la localisation Gps de mon compte Google.Je peux retrouver le fichier .kml à partir de mon compte Google personnel.
    Après j’ai converti le fichier .kml en .gpx à partir de l’application GPSBAbel.
    Mais l’application Map Utility de Canon ne permet que d’importer des fichiers .log!
    Y a t’il une solution??? (mon appareil est un Canon 550D!).
    Eric.S

    1. Oui je confirme que l’application Canon Map Utility ne fonctionne qu’avec son propre format log. La conversion avec GPSBabel n’a de sens d’après moi que si tu souhaite appliquer une trace à des photos dans LR. Le GP-E2 genre une trace en plus de tagger les photos au moment de la prise. Mais tu peux utiliser la trace pour tagger des photos que tu a prises avec un autre appareil au meme moment et au meme lieu.

  2. bonjour
    merci pour cette vidéo où je viens d’apprendre qu’on pouvait introduire une trace gpx dans lightroom ?
    randonneur et possesseur d’un gps rando garmin, je garde aussi mes traces. j’ai vérifié et ainsi pu taguer des photos vieilles de plusieurs années!
    si j’ai bien compris, le gps de canon offre l’avantage d’écrire les coordonnées directement au moment de la prise de vue. maigre avantage par rapport à mon garmin car la manip dans lightroom est très simple et rapide.
    mon gps rando m’étant devenu indispensable, je resterai avec cette solution.
    merci.

    1. Merci Gérard pour ton commentaire. Tu as raison, quand on a un GPS de marche, cela coute deja très cher (j’aimerais bien en avoir un) donc autant l’utiliser.
      A savoir que j’ai reçu un autre récepteur GPS qui es bien moins cher que Canon et je vais faire une revu dans une semaine ou deux.

    2. bonjour
      peux tu nous dire de quel gps tu parle un i-gotu un marrex etc… et ce que cela vaut en pratique en fiabilité prix ?…
      j’ai vu aussi sur d’autres sites une solution comme gps4cam pour iPhone et android mais pas encore essayé et je crains que la batterie soit vite à plat
      Merci pour ta réponse
      philippe
      (j’ai un canon 100d pour la compacité et un 760d)

      1. j’ai vu aussi sur d’autres sites une solution comme gps4cam 4€ pour iPhone et android mais pas encore essayé et je crains que la batterie soit vite à plat
        il suffit de prendre en photo un flash code en fin de ballade et de geotagger dans ton Appli lightroom aperture…

        1. Merci Philippe pour l’info mais je dois dois dire que toute solution qui se base sur le téléphone portable va dévorer la batterie. Au fait si tu es intéressé j’ai mon GPS Canon GP-E2 à vendre.

Reçois-tu la newsletter?

Ne rate pas le prochain tutoriel, offre de stage et autres bonnes choses!