J’ai Testé DXO Photolab 5

Ce n’est pas un secret de Polichinelle, je suis un fervent utilisateur de Adobe Lightroom et de Photoshop. C’est pour cette raison que lorsque DxO m’a contacté il y a quelques semaines pour savoir si j’étais intéressé pour faire une vidéo sur la nouvelle version de leur logiciel de traitement photo, Photolab 5, j’ai accepté le défi

Ce qui m’intéressait c’était de voir si le logiciel étais facile à apprivoiser et si je pouvais obtenir des résultats prévisibles et propres sans trop d’effort d’apprentissage.

Un Outil Simple avec des Fonctionnalités Interessantes

Au fur et à mesure des années, les éditeurs de logiciel de traitement de photo ont poussé la limite de ce qu’il est possible de faire et beaucoup de programmes comme Adobe Lightroom et Photoshop sont devenus des usines à gaz. Si d’un côté on aime bien les nouvelles fonctionnalités, le revers de la médaille est que les logiciels peuvent devenir gourmand en performance (tels que Lightroom et Photoshop) et en complexité d’utilisation (tel que Capture One). Pour ce qui est de Photolab 5, je trouve que les développeurs de chez DxO ont su garder les choses relativement simples. Le produit ne prétend pas tout faire, mais il fait l’essentiel bien. Voici les points forts:

  • Correction des défauts optiques (bruit, netteté, distorsion, aberrations chromatiques) basée sur une profonde étude de combinaison de matériels (lentille + appareil). A savoir que jusqu’en 2017, DxO Labs (editeur de Photolab) était  responsable de DxO Mark (le site d’analyse d’optique)
  • Interface simple
  • Réglages locaux (Point de Contrôle, Ligne de Control, pinceau, masque automatique, filtre gradué) permettant de modifier la luminosité, la couleur et les détails de façon simple ou complexe.

Les Intégrations

En plus de Photolab, DxO est propriétaire de la fameuse Nik Collection. Cette collection d’outils de traitement que tant de photographes apprécient, surtout pour la production d’image en noir et blanc avec Silver Effect. Il n’est donc pas si étonnant de voir que les utilisateurs de la Nik Collection peuvent exporter leurs images depuis Photolab 5 vers les outils de la Nik Collection. 

DxO produit également le plug-in: Film Pack 6, qui restitue au plus près les couleurs et le grain de pellicules de légende grâce à un procédé exclusif de calibration effectué en laboratoire. Le logiciel redonne aux images numériques les teintes, la saturation, le contraste et le grain de 84 rendus argentiques authentiques.

Mes Attentes pour les Futures Versions

Comme expliqué plus haut, il y a un avantage à garder un logiciel avec un nombre limité de fonctionnalités pour le maintenir simple d’utilisation. Cela dit, il y a certaines fonctions que je considère comme étant aujourd’hui des outils de base et malheureusement ils ne font pas encore partie de la version de Photolab 5 Elite:

  • Correction des perspectives (nécessité le plug-in: View Point )
  • Virage Partiel (nécessite le plug-in: Film Pack 6 ) 
  • Aperçu comparatif entre 2 ou plusieurs images (contrairement ou PL5 ne permet que de comparer des versions d’une seule image).
  • La possibilité d’importer ses photos depuis une carte mémoire et de les copier dans un nouveau dossier.
  • Changer la luminosité du point blanc (comme il est possible de le faire avec le point noir).
  • Option de contour automatique pour le pinceau dans les réglages locaux.
  • Aperçu plus grand du rendu de Deep Prime dans le module Personnaliser ou dans la Photothèque. 
  • Une option d’inversion d’un masque.
  • Un filtre gradué radial pour faciliter un vigneting localisé.

Les Photos Développées dans PL5

Une Offre à ne pas Rater!

DxO a publié une offre de réduction de 50% sur toute ses solutions de retouches photo. Si tu estime que DxO Photolab 5 répond à tes besoins, l’offre 50% pour Black Friday est à ne pas rater!

Le Concours Photo Mensuel - Août 2021

Articles similaires

Responses

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. Bonjour @tmigot  et l’avenue, voilà comme promis mon point de vue qui au final rejoint ta conclusion sur certains points.
    Pour ma propre expérience, j’ai débuté le traitement photo avec LR version 6, lorsque j’ai commencé la photo en 2019. Comme tu le sais je suis passé du 70D au R6 et ma version 6 de LR n’accepté pas le CR3, obligé de passer sur la version abonnement de LR. Il faut dire que je n’arrivais pas à bien traiter mes photos, toi même à plusieurs reprise tu me disais souvent que mon traitement photo pêché et je sais très bien que c’était une critique bienveillante.
    Bref, pour moi impossible de passer sur une formule abonnement de LR sachant qu’en plus je n’y arrivé pas à traiter correctement. 
    J’ai donc testé DxO 4 en version d’essaye 30j. Pouaa que c’est dur de passer de Lr à un nouveau logiciel au final, et puis je me suis dis ” merde reste sous Lr, en plus il faut acheter encore un logiciel ” ca doit être mon côté normand, mdr.
    Mais lors d’un week-end photo animalier avec une troupe d’amis, un gars avait DXO 4 et par curiosité, j’ai regardé comment il traité ces photos puis il m’a expliqué 2-3 trucs. 
    Ah ouais , pas mal du tout !! Je décide donc de prendre le logiciel que ma gentiment passé mon amis car mon côté normand, pff tout de même 180€.
    Les jours et mois ont passé, et je maitrise un peu mieux ce logiciel qui pour moi est plus simple que LR a utiliser. J’attendais une réduction sur photolab 4 pour prendre une version officielle. Et la bingo, une version 5 sort avec un black friday à 50%. Donc d’ici la fin de la promo, je vais me prendre officiellement DxO 5 même si je te rejoins il y manque quelques outils.
    Pour ma part, le view point n’est pas forcement très utile car je ne fais pas d’architecture et le peu qu’il y a dans le logiciel de base peu suffire.
    L’outil impression manquant que tu évoques, je ne connais car je ne fais pas mes impressions moi même. Mais le peu que j’ai fait via mon labo photo me va bien. Il faudrait un jour que j’essaye un tirage d’art pour voir.
    Pour ma part le gros manque c’est les fusions, HDR, stacking, panorama mais il existe des logiciels pour le faire, vivement qu’il soit intégré au logiciel de base ou un futur pluging.

    Enfin pour finir, je dirai que c’est un très bon logiciel pour ceux qui débutent et qu’ils ne veulent pas d’abonnement. Une interface simple, pas d’importation de photo. 

    Je voulais faire cour tout comme toi mais je voulais être le plus complet possible dans mon point de vue. 

    J’ajouterai ceci. Merci, ton test m’a permis de voir certains nouveaux points que je ne connaissais pas. Et je trouve que pour une personne qui n’a jamais utilisé le logiciel, tu as vite trouvé tes marques. Ce qui me permet de dire qu’il est tout a fait approprié pour un débutant. Pour les autres qui sont habitués à Lr, PS, capture one etc…. je comprends tout à fait le choix de rester dans leur logiciel qu’il maitrise.

    Bye

Reçois-tu la newsletter?

Ne rate pas le prochain tutoriel, offre de stage et autres bonnes choses!

Elle est enfin arrivée!