Je suis un Vrai un Guerrier!

Certains passent leur journée à courir, ramper dans la boue, porter des rondins de bois, moi je passe ma journée à les capturer mais croyez moi c’est physique.

Préambule:

Tout a commencé le Vendredi 11 septembre vers 20h quand je reçois un appel de MyBibNumber Limited (société spécialisée dans la couverture photographique d’événements sportifs en Grande Bretagne). Martyn, le directeur, m’appel en me disant qu’il lui manque un photographe pour le lendemain après un désistement à la dernière minute.

Ma mission:

Capturer à un obstacle défini, les 2000 participants de la competition Total Warrior qui a lieu près de North Berwick (15min de chez moi). Toutes le photos doivent être prises directement en JPEG (format de 2.5MB) et délivrées à la fin de l’épreuve.

Context géo-politique:

L’histoire ne serait complète si je ne faisait pas mention du conflit temporel lié à ma rencontre avec Joe Cornish le matin. Avec Joe on s’était convenu de se retrouver le samedi matin vers 9:30 dans un hotel-restaurant à South Queensberry (au bord du pond de l’estuaire) pour enregistrer notre rencontre à l’abri de la pluie annoncée. Comme la course Total Warrior débute à 10h il me fallait faire un choix. En discutant avec Joe au téléphone, on a convenu de repousser notre rencontre à la semaine prochaine lorsqu’il repasse par Edinburgh. J’ai pu donc rappeler Martyn et accepter la mission.

Mes armes:

  • Canon 5D III
  • Canon battery grip
  • 2 batteries
  • Canon 24-105mm F4 L IS USM
  • Canon 70-200mm F2.8 L IS USM II
  • 1 carte memoire CF et SD
  • Pentalon & veste impermeable
  • monopod
  • Ma valise Pelican pour le transport et pouvoir m’assoir (même si j’en ai jamais eu l’occasion après le debut de la course).

Ma position:

L’obstacle à couvrir est à 10km après la ligne de départ, est consiste à remonter une pente tout en portant un rondin de bois et en passant un mur d’obstacle. Je suis arrivé sur place environ 1h avant l’arrivé du premier coureur afin d’analyser le terrien, mon point de vue et ma distance.

Effort physique:

Toute la capture à cet obstacle se fait avec le 70-200mm et vu le nombre de coureurs et la vitesse, je ne pouvait pas utiliser mon monopod. C’est donc de 10:36am jusqu’à 14:56 que je suis resté debout avec mes 4.5kg à bout de bras et en criant à plein poumons pour encourager et obtenir une réaction des coureurs. La pluie a persistée de 9h à 14h30 et très souvent arrivant dans la même direction que les coureurs donc il me fallait essuyer mon verre toutes les 2min. De 15h à 16h j’ai rejoint la ligne d’arrivée et pris quelques participants qui devait grimper un mur de 4m à l’aide d’une corde bien trop courte avant de franchir la ligne d’arrivée.

Maîtrise de son arme et de l’element:

L’appareil était configuré de la sorte:

  • Priorité à l’ouverture
  • Mode JPEG 2.5mb avec replication des photos sur les 2 cartes mémoire
  • ISO 800 au debut et ensuite 1250
  • F2.8
  • AIServo
  • Back Button Focussing pour dissocier le focus de la prise (on verra ca dans une video bientôt)

Post-mortem:

C’est une journée qui sort certes de mon ordinaire. Si l’aspect créatif est moindre que pour les mariages ou tout autres missions dont je suis accoutumé; chaque prise est finale car aucun development ne sera fait. Cela rajoute un peu de pression mais c’est là que la connaissance de son arme est crucial. Je savais qu’à ISO 1250 mais vitesse serait bonne et je n’aurait pas à changer quoique se soit et de ne pas inclure le ciel dans mon cadre m’a permit d’avoir une exposition quasi constante. Cela dit je n’ai pas pris de risque inutile et j’était en mode priorité à l’ouverture et non en mode manuel. Une très bonne expérience qui montre que prendre des risques et accepter des missions imprévues peuvent être très enrichissant, pas seulement d’un point de vu financier. Donc mon conseil pour toi cher lecteur, que tu soit pro ou amateur: sorts de ton petit confort, mets toi en danger, oses les choses nouvelles car il n’y a que comme ca que tu t’amélioreras.

Si vous avez apprécié cet article, merci de le partager avec vos amis en utilisant le Facebook, Pinterest, Google+ et le bouton twitter et n’hésitez pas à laisser un commentaire ou une question dans l’espace ci-dessous.

Traquons la Photo Parfaite!
Talisker Vaut Plus que son Whisky Tourbé

Articles similaires

Responses

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Reçois-tu la newsletter?

Ne rate pas le prochain tutoriel, offre de stage et autres bonnes choses!