Les Modes de Prise de Vue

the exposure modes

Tous les appareils photo numériques que ce soit un compact (point & shoot) ou un (D) SLR, vous offrent une variété de modes d’exposition mais vous pouvez les organiser en 2 catégories:

  • Les basics
  • les Créatifs
Les modes d'exposition sur le Canon 20D
Les modes d’exposition sur le Canon 20D

Les Basics

Ces modes sont destinés aux débutants mais je dirais plutôt qu’ils sont simplement destinés à des gens qui sont intéressés par prendre des photos pour Facebook ou Twitter, mais rien à accrocher sur les murs. Suis-je dur? Peut-être un peu, mais c’est pour votre propre bien, cher lecteur!

Le rectangle vert (alias Automatique)

Ce mode est le mode entièrement automatique. Lorsque vous configurez votre appareil photo comme ça, vous abandonnez toute volonté de maitrise sur l’exposition. L’appareil prend le siège du conducteur et choisit tout pour vous: ISO, ouverture, l’obturateur et même si vous avez besoin du flash ou non.

La tête (alias Portrait)

Ce mode ordonne à votre appareil photo de rester entièrement en contrôle de l’exposition, mais avec un «je veux un portrait quand même” . L’appareil va décider ce que doit être l’ISO, l’ouverture, l’obturateur et le réglage flash.

L’appareil en sait autant que vous quand il est question du rôle important d’une grande ouverture (petit nombre f) sur la profondeur de champ (PDC) et comment une étroite PDC est habituellement préféré pour le portrait. Cependant, il ne sait pas quelle profondeur vous voulez. Que faire si vous ne souhaitez pas brouiller pleinement le fond? L’appareil ne pense pas créativement.

La Montagne (alias Paysage)

Ce mode est en quelque sorte le contraire du portrait en ce sens que pour la photographie du paysage que on aurait tendance à utiliser une ouverture étroite pour assurer le maximum de pDC et donc de netteté dans votre image.

Néanmoins comment est ce que l’appareil va savoir quand trop c’est trop? Lorsque vous utilisez une petite ouverture (grande nombre f) l’image a tendance à perdre un peu de sa netteté (en termes de qualité d’image non pas en termes d’être mise au point, c’est que l’on appel la diffraction) et qui est causée par la lentille.

Chaque lentille a un point d’excellence et alors qu’il soit specific à chaque objectif spécifique, en général, il se situe autour de f8. Donc, dans ce mode, l’appareil pourrait aller au plus grand chiffre f et si votre PDC serait plus profonde, on perdrait en qualité d’image. Mais j’avoe que cela dépend de l’objectif utilisé. La conclusion est que, dans ce mode, vous n’avez rien à dire, l’appareil est un pilote solitaire et égoïste à bord.

La Fleur (alias Macro)

Ce mode est pour la photographie de macro. Nous couvrirons la Macro dans un autre épisode, mais il y a une chose que je peux vous dire c’est que la photographie macro et aussi connu comme la photographie rapprochée, votre objectif peut être très proche de l’objet et en photographie, plus la lentille est proche du sujet, plus étroit est la PDC. Par conséquent les objectifs macro offrent un très grand nombre f tels que f32 et au-delà pour recupérer de la PDC. Ainsi, avec ce mode, l’appareil est plus susceptible de fixer une ouverture étroite, mais encore une fois comment est ce que l’appareil va definir les limites (compromis vitesse obturateur, ouverture et PDC)

Le coureur (alias Sport)

Enfin, après s’être concentré autant sur l’ouverture, dans ce mode, votre appareil va se concentrer sur la vitesse d’obturation. Cependant, comment peut-il savoir si la vitesse choisie est correcte. Lorsque vous photographiez un sujet en mouvement, en fonction de sa direction, la notion de vitesse peut varier. Par exemple une personne courant vers vous ou en allant de droite à gauche,tout cela à la même vitesse, apparaîtra différemment. En outre, la distance entre vous et votre sujet a également un impact sur la perception de la vitesse alors comment votre appareil photo peut savoir à quelle vitesse l’obturateur doit être règlé? Eh bien, il le devine, puis on se retrouve à devoir estimer, si l’exposition est créativement valide ou non. Mais je moment a passé et il est donc trop tard pour la reprendre.

L’homme et l’étoile (Nuit)

Rappelez-vous que pour tous ces modes de base, l’appareil photo choisit l’ISO et pour la photographie de nuit, nous pouvons imaginer que la première chose que votre appareil photo va faire est d’essayer d’élargir l’ouverture, augmenter l’ISO et de réduire la vitesse d’obturation. Quel va être le resultat? C’est un mystère, mais pas la peine de se plaindre car encore une fois en utilisant ce mode, vous avez été encore volontairement déchu de vos pouvoir de maitrise.

Aucun photographe sérieux n’utilise les modes de base car choisir un d’eux reviendrait à accepter la défaite sous le tout puissant appareil photo! Alors que ce dernier peut évaluer la luminosité d’une situation (son posemère) et nous some heureux qu’;il le fasse pour nous, il ne peut pas évaluer le niveau de créativité d’une scène. La créativité est une faculté humaine.

Mais pas de soucis, la photographie est amusante et comme les modes de base ne sont pas bons il vous reste encore les modes créatifs.

Les Créatifs

Bien que ces modes ont tendance a effrayer les novices, il sont beaucoup moins frustrant à utiliser que les modes de base et contrairement à ces dernier on n’a pas besoin d’être un expert pour comprendre comment les modes créatifs fonctionnent.

A noter: Dans tous les modes créatifs, vous seul choisissez si le flash doit être déclenché.

Le P (alias Programme)

Ce mode est peutêtre pour ceux qui ne sont pas totalement à l’aise avec l’idée d’êre autonome. Il est très similaire au rectangle vert, dans la façon dont l’appareil va choisir la norme ISO, l’ouverture, l’obturateur et le flash mais avant d’appuyer à fond sur le bouton, vous êtes capable de prendre le dessus sur les choix d’exposition fait par l’appareil. Si vous ne changez rien et appuyez à fond sur le bouton, le mode P est essentiellement identique au mode automatique complet.

L’Av (Canon), A (Nikon et autres) (alias Priorité à l’ouverture)

Ceci est de loin le mode d’exposition le plus couramment utilisé par les photographes. La façon dont il fonctionne est que vous choisissez l’ISO et la valeur d’ouverture et l’appareil va régler la vitesse d’obturation pour compenser et fermer le Triangle d’exposition afin d’obtenir une exposition correcte. C’est le mode que j’ai utilisé pour l’épisode sur l’Ouverture Créative: la Profondeur de Champ.

La raison pour laquelle c’est le mode préféré de beaucoup de photographes, c’est parce que la chose dont on peut facilement être sûr quand on s’apprête à prendre une photo, c’est de savoir si l’arrière-plan (derrière votre sujet) doit être mise en valeur ou pas (portrait => grande ouverture,  paysage => ouverture étroite).

Le Tv (Canon), S (Nikon et autres) (alias la priorité à l’obturateur)

Ce mode est l’opposé du précédent. Vous choisissez l’ISO et la vitesse d’obturation en laissant l’appareil photo régler l’ouverture afin de finaliser le Triangle d’exposition et obtenir une exposition correcte. C’est très utile lors de la prise de la photographie sportive ou de paysage ou le temps qui passe à de l’importance.

Le M (alias Manuel)

C’est le dernier mode de la catégorie Creative et dans ce mode vous devez définir manuellement tout: ISO, l’ouverture et la vitesse d’obturation. Ce mode n’est pas plus compliqué que les deux autres, il demande plus de temps pour paramètrer tout.

Qui choisit le mode manuel?

Les photographes qui on de nombreuses années d’expérience et qui ont construit une capacité à évaluer une situation et à reconnaître la bonne obturation et l’ouverture pour un scène donnée. Souvent par ce qu’ils sont spécialisés dans une domaine particulier (photographie de mode, de sport etc.)

Dans 80% à 90% des cas, le mode de priorité fonctionne pour moi. Bien que je ne fasse pas confiance à l’appareil pour lire mon esprit en termes de créativité, il mesure la lumière bien mieux que moi et donc si je choisi 2 composants (ISO & Ouverture ou ISO & Vitesse) sur 3 du Triangle d’exposition me donne suffisamment de confort.
Remarque: Avec tous les modes créatifs, vous pouvez toujours alérer les paramètres d’exposition choisi préalabrement par votre appareil, en utilisant l’outil de compensation et nous verrons cette fonctionnalité dans un autre épisode. Cependant cette fonction n’existe pas les modes basics! D’où leur limite!

Je conseille sérieusement de rejeter les modes basics et commencer à utiliser les modes créatifs. l’appareil photo ne sais pas ce que vous voulez. Mais la vraie question demeure: le savez vous?

Vous comprenez maintenant comment chaque composant du Triangle d’Exposition fonctionne individuellement et ensemble, pour obtenir une exposition correcte. C’est tout ce que votre appareil sait également.

Vous savez ce qui est beau et ce qui ne l’est pas. Vous savais reconnaitre si une scène est intéressante ou pas. Trop de fois ai-je entendu des gens blâmer leur appareil photo. Il ne faut pas oublier, quelque soit le nombre de fonctionalités incluses dans un appareil photo, il demeure un outil. Feriez-vous confiance à votre propre voiture pour savoir où vous voulez aller une fois que vous vous asseyez dans? C’est la même chose avec votre boite photographique!

L'obturateur Créatif - Le Gel du Temps
L'effet de filé : Comment Injecter du Movement dans votre photographie

Articles similaires

Réponses

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Reçois-tu la newsletter?

Ne rate pas le prochain tutoriel, offre de stage et autres bonnes choses!