L’Obturateur

the shutter

L’obturateur de l’appareil photo est un des trois composants du triangle d’Exposition.

Son rôle est de réguler le temps le médium est exposé à la lumière, de la pellicule ou du capteur numérique. Rien n’a vraiment changer au niveau de l’obturateur depuis l’arrivée de la photographie numérique, sauf peut-être le mode rafale et nous en parlerons dans une vidéo future.

Le temps d’exposition est généralement exprimée en fraction de seconde et en seconde.

La plupart des DSLR offre la possibilité de déclencher à une vitesse maximale de 1/8000s ce qui est trés rapide et si, en de rares occasions ce ne serait pas suffisant, vous pouvez toujours utiliser un filtre de densité neutre mais on couvrira cela dans une autre vidéo.

Du côté opposé, les DSLR permettent d’avoir une exposition jusqu’à 30 secondes en dehors du mode bulb (que nous couvrirons dans une autre vidéo).

L’échelle du temps

1sec, 1/2 sec, 1/4 sec, 1/8 sec, 1/15 sec, 1/30 sec, 1/60 sec, 1/125 sec, 1/250 sec, 1/500 s, 1/1000 sec, 1/2000 sec, 1/4000 s, 1/8000 sec.

Chaque fois que vous augmentez la vitesse de tir à sa prochaine valeur, on parle d’un arrêt (comme pour la norme ISO).

Certains appareils photo permettent d’incrémenter la valeur du temps par un arrêt 1/2 ou 1/3 d’arrêt afin d’avoir plus de flexibilité dans l’exposition.

Chaque fois qu’on rédui ou d’augmente la valeur du temps par un arrêt complet, on double ou divise le temps d’exposition par 2, ce qui signifie qu’on double ou divise par 2 la quantité d’informations provenant de la lumière.

Voici quelques expositions d’échantillons non post-traités:

1/4 sec
1/4 sec
1/8 sec
1/8 sec
1/15 sec
1/15 sec
1/30 sec
1/30 sec
1/60
1/60
1/125 sec
1/125 sec
1/250 sec
1/250 sec
1/500 sec
1/500 sec

Quelle valeur temps dois-je utiliser et quand?

Tout comme avec l’ISO, tout dépend des conditions sous lesquelles vous photographiez. Si vous êtes sous beaucoup de lumière, vous pouvez utiliser une vitesse d’obturation rapide pour réduire la quantité d’informations et d’éviter votre photo d’être surexposée.

Si vous êtes dans un endroit sombre comme un restaurant ou même faire de la photographie de nuit, vous pouvez avoir besoin de ralentir la vitesse d’obturation (soit plusieurs secondes ou minutes).

L’explication ci-dessus est non exhaustive et ne vise qu’à aider à comprendre les bases de la photographie. En effet, aussi bien avec l’ISO il y a des occasions où vous souhaitez utiliser une vitesse d’obturation lente dans des conditions ensoleillées, mais on couvrira cela dans les vidéos futures, quand nous allons apprendre à réaliser une exposition correcte et creative.

L’inconvénient d’une vitesse d’obturation lente: le flou de bougé

Lorsque vous prenez une photo avec une vitesse d’obturateur lente, vous pouvez remarquer un effet de flou dans la photo résultante. C’est tout à fait normal et votre appareil photo n’est certainement pas à blâmer pour cela. Cette déclaration est basée sur 2 hypothèses:

Soit vous tenez votre appareil photo dans vos mains soit vous utilisez un trépied, mais vous avez laissé la fonction de stabilisation d’image allumée sur votre objectif.

Dans l’option 1, l’être humain, il est très difficile de rester immobile et cela est encore plus vrai en tenant un objet asses lourd comme un DSLR avec un objectif. Donc, vous pouvez demander quel est la vitesse minimale que l’on peut utiliser à main levée et en tout sécurité. Cela dépend des personnes (combien de Redbull ou tasse de café que vous avez bu) mais puisque vous avez envie d’une règle d’or la voici:

Votre vitesse d’obturation ne doit pas être inférieure à 1 / longueur focale de l’objectif *

OK, vous allez ensuite vous demander, ce qu’est la longueur focale? Nous allons couvrir cela dans une autre vidéo mais pour l’instant il suffit de savoir que vous trouverez la longueur focale sur le dessus de votre objectif comme ci-dessous (ce cas étant 24 mm):

La longueur focale indiquée sur l'objectif
La longueur focale indiquée sur l’objectif

Dans le cas de la longueur focale sélectionnée dans mon image ci-dessus, 24mm, la vitesse d’obturation minimales que je peut utiliser en toute sécurité est 1/24 qui est pas exactement sur l’échelle de valeur temps vu au dessus, donc on utiliserait la valeur la plus proche, donc 1/30 sec.

* Notez que cette règle est en supposant que vous avez un appareil photo plein format. Si ce terme ne vous dit rien, je vous invite à aller voir l’article sur l’histoire de la photographie. Par conséquent, dans mon cas, puisque j’utilise un Canon 60D qui n’est pas plein format, mais dispose d’un capteur de taille réduite de x1,6 (comme tous les Canon DSLR APS-C) ici la règle que j’utilise:

1 / (24×1.6) = 1 / 38.4 => 1/60 sec.

Dans l’option 2 (Stabilisation d’Image allumée), le stabilisateur essayera constamment de fixer tout tremblaient, même si il n’y en a pas, ce qui se traduit par un effet de flou.

Notez qu’il est presque impossible encore aujourd’hui d’éliminer ou de réduire le flou dans une photo en post-production. Cela étant dit à Adobe Max 2011, il y a eu un avant-goût d’une nouvelle fonctionnalité pour le prochain Photoshop CS6 qui devrait aider à réduire le flou dans certaines images.

L'ISO c'est quoi
Le Diaphragme c'est quoi

Articles similaires

Responses

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

1 Place de libre

Reçois-tu la newsletter?

Ne rate pas le prochain tutoriel, offre de stage et autres bonnes choses!