Tout ce qu’il faut savoir du nouveau Adobe Lightroom CC (LR pour le Cloud ?)

CLATM-LightroomCC(cloud)

Il y a dix jours de cela, j’ai publié Tout ce qu’il faut savoir de Adobe Lightroom Classic CC qui traitait d’une partie des mises à jour qu’Adobe a sorti le 18 octobre 2017 pour son logiciel de gestion et de développement de photo: Adobe Lightroom. Comme je l’avais évoqué, Adobe a décidé de sortir une nouvelle version de Lightroom, entièrement basée sur le cloud dont le but est de permettre aux photographes en déplacement (et autres) de gérer et de développer leurs photos non seulement depuis son pc, mais aussi n’importe quelles tablette et téléphone portable connectent à l’Adobe Creative Cloud. Cette nouvelle version de Lightroom a été baptisée Lightroom CC, l’ancien nom de Lightroom Classic CC. Cette annonce a généré à la fois beaucoup de questions sur l’utilité d’une version cloud ainsi que sur le devenir de la solution récemment rebaptisée Adobe Lightroom Classic CC.

Lightroom sur le Cloud est-ce nouveau?

Avant de rentrer dans les détails de cette nouvelle version, il est bon de comprendre ce qu’il y avait avant et surtout la relation entre l’ancien Adobe Lightroom CC et le Cloud. Depuis la sortie de la première version de Lightroom CC en 2015, on a la possibilité de créer des collections (sans critère dynamique) qui peuvent être synchronisées vers le cloud. Cette fonctionnalité permet de visionner et de développer nos photos à la fois depuis une tablette et un téléphone mobile (via l’application Lightroom Mobile), mais aussi via la version web de Lightroom (https://lightroom.adobe.com). Cela dit, l’aperçu des photos n’était qu’un “aperçu dynamique” c’est-à-dire qu’il s’agit d’une copie dont la résolution est limitée à 2560 pixels en largeur.

Qu’est-ce que ce nouveau Lightroom CC?

Le nouveau Lightroom CC est une nouvelle application (complètement reconstruite de A à Z) pour ton ordinateur et une mise à jour de Lightroom Mobile pour ton téléphone et ta tablette. Contrairement à Lightroom CC (et version précédente), ces deux programmes se focalisent uniquement sur le développement de photos; ces dernières étant stockées sur le Adobe Creative Cloud, mais pas seulement.

Lightroom CC pour ordinateur

Le catalogue

Lightroom Classic CC (et versions précédentes) permet non seulement d’organiser, mais aussi de retoucher ses photos de façon non destructive. Ceci n’est possible uniquement que grâce à son catalogue (Note: les fichiers DNG peuvent contenir les paramètres de développement de façon non destructive aussi). Le catalogue de Lightroom est une sorte de base de données qui contient toutes les informations concernant les images “importées” dans Lightroom Classic CC (et version précédente):

  • Emplacement des photos
  • Métadonnées (mots-clés)
  • développement (parametre par defaut)
  • Paramètre prédéfini (presets [développement, import, export, impression…])

Bien qu’Adobe nous dise que ce nouveau Lightroom CC n’utilise pas de catalogue, car tout est stocké sur le cloud, ceci n’est pas vrai. En réalité, il y a bien un catalogue, mais ce dernier est caché dans un fichier situé dans le répertoire photo de ton OS. Par exemple sur un Mac: ~/Photos/Lightroom Library.lrlibrary .

le packet du nouveau lightroom CC
le paquet du nouveau Lightroom CC sur macOS

Ce fichier est un paquet qu’il est possible d’ouvrir et dedans on trouve notamment:

  • Le catalogue: Managed Catalog.mcat
  • Un répertoire où sont copiés les originaux des images importées dans le nouveau Lightroom CC: originals
  • Un répertoire où sont stockés les aperçus d’images importées dans le nouveau Lightroom CC: previews
  • Une base de données contenant les développements appliqués aux images importées dans le nouveau Lightroom CC: TemporaryEdits/Edits.db
le catalogue du nouveau Lightroom CC
Le catalogue du nouveau Lightroom CC sur macOS

Pourquoi Adobe nous dit qu’il n’y a plus de catalogue avec ce nouveau Lightroom CC? Parce que contrairement à Lightroom Classic CC, Lightroom CC gère l’emplacement des photos qui lui sont importées. Le seul choix que l’on a est de définir le pourcentage d’espace disque disponible que l’on souhaite Lightroom CC utiliser pour stocker les originaux des images importées (25% par défaut). Ceci se trouve dans les préférences de Lightroom CC:

gestion du stockage des fichiers dans LRCC
Gestion du stockage des fichiers dans les préférences de LRCC

Le stockage des photos

Au coeur du nouveau Lightroom CC, il y a le stockage dans le Adobe Creative Cloud, des images importées. Toutes les images et vidéos importées dans le nouveau Lightroom CC, sont copiées dans le cloud (RAW, JPEG, DNG, PSD, Tiff, CMYK, fichier dont les cotés sont inférieur à 65,000 pixels et dont la résolution est inférieure à 512 mégapixels, et fichiers vidéo AVI, MOV, MP4, AVCHD). Ceci veut dire que tu n’as pas à te soucier de gérer le backup de tes fichiers une fois qu’ils sont importés.

Suppression des fichiers originaux

Que se passe-t-il une fois que tu as importé 1000 fichiers RAW (taille totale env. 25Go) si tu choisis l’option de stockage par défaut (mention au-dessus) et que ton disque dur n’affiche que 70Go de libre? Ceci voudrait dire que 25% de cet espace libre représente 17.5Go ce qui est moins que les 25Go que tu avais importés. Dès que l’espace alloué aux originaux des fichiers importés se réduit, Lightroom CC commence à supprimer les originaux qui se trouvent sur ton disque dur. SEULEMENT ceux qui sont sur ton PC! Le fichier importé sur le Cloud demeure sur le Cloud! Donc au fur et à mesure que tu importes des fichiers dans Lightroom CC, les originaux stockés dans le package de Lightroom CC sont supprimés pour laisser la place aux fichiers importés plus récemment. Il est bon de noter que seuls les fichiers originaux sont supprimés sur ton pc. Les aperçus eux restent, car ils ne pèsent pas lourd (quelques centaines de Ko au maximum):

les fichiers originaux sont stockes dans LRCC sur le pc
Les fichiers originaux sont stockés dans LRCC sur le pc
Les apercus ont une taille bcp plus petite
Les aperçus ont une taille beaucoup plus petite

Interface et fonctionnalités du nouveau Lightroom CC

Le nouveau Lightroom CC est essentiellement l’application mobile portée sur pc (Windows ou Mac). L’interface graphique a un design épuré des applis mobiles, mais reconnait les raccourcis clavier de Lightroom Classic CC (et autres versions). Lightroom mobile n’a bien évidemment jamais eu toutes les fonctionnalités de Lightroom pour pc. Il en est de même pour le nouveau Lightroom CC. L’avantage d’avoir une version moins chargée en fonctionnalité et d’avoir reécrit une application de A à Z, c’est d’avoir une solution qui utilise au mieux les nouvelles technologies et cela se voit en performance. Le nouveau Lightroom CC est beaucoup plus rapide que Lightroom Classic CC. Une chose à noter c’est que dans Lightroom Classic CC on parle de Collections et Collections dynamiques, dans le nouveau Lightroom CC il s’agit d’album.

Import dans le nouveau Lightroom CC

L’interface du nouveau Lightroom CC est tellement simple que l’on ne peut pas se tromper. Cela est d’autant plus vrai pour ce qui est du processus d’import de photo ou de vidéo. Il suffit de cliquer sur le symbol + dans le coins en haut à gauche pour faire apparaitre un premier choix de source: Disque dur (ou réseau) ou carte mémoire.

Importe depuis un disque dure, carte memoire ou mobile
Importer depuis un disque dure, carte mémoire ou mobile

 

Ensuite, on a une fenêtre qui s’ouvre pour sélectionner un répertoire source ou des fichiers individuels.

Sélectionner un répertoire ou des fichiers individuels
Sélectionner un répertoire ou des fichiers individuels

Je te conseille de toujours sélectionner un album de destination sinon tous tes fichiers ne vont pas être classés et ca va être vite la pagaille. Je trouve que l’option de destination n’est pas tres visible comparé à Lightroom Classic CC (et autres versions).

Définir un album de destination pour ne pas avoir de pagaille dans tes photos
Définir un album de destination pour ne pas avoir de pagaille dans tes photos

Export depuis le nouveau Lightroom CC

La procédure d’export depuis le nouveau Lightroom CC est simple. Peut-être trop simple même. Il suffit de cliquer sur l’icône de partage en haut à droite pour sélectionner la destination.

Le menu d'export sur disque dure ou facebook
Le menu d’export sur disque dur ou Facebook

Pour enregistrer sur disque dur, tu n’auras que deux options de format. Pour l’option fichier d’origine + Parametres, il s’agit soit d’un DNG (contenant les paramètres de traitement) soit du RAW propriétaire + le fichier XMP.

Les deux choix d'export sur disque dure depuis LRCC
Les deux choix d’export sur disque durent depuis LRCC

Synchronisation avec le cloud

À côté de l’icône de partage (en haut ) droite) on trouve l’icône du cloud qui nous indique quand les données sont échangées entre le nouveau Lightroom CC et le cloud.

Info de synchronisation et espace de stokage sur le cloud depuis LRCC
Info de synchronisation et espace de stockage sur le cloud depuis LRCC

 

Les fonctionnalités du nouveau Lightroom CC

Voici la liste des différences en termes de fonctionnalité, entre Lightroom Classic CC et Lightroom CC:

differences de fonctionalite entre LRCCC et LRCC
Les différences en termes de fonctionnalité entre LRCCC et LRCC

Développement des photos dans le nouveau Lightroom CC

L’interface du nouveau Lightroom CC est facile d’utilisation malgré le regroupement différent des fonctions. De qu’un traitement ou la modification des métadonnées dune image à été effectué, Lightroom CC envoie l’information vers le Cloud qui ensuite va synchroniser toutes les applications connectées. Note que ce ne sont pas les images qui sont envoyées vers le Cloud (après un traitement), mais uniquement l’information des traitements et des métadonnées. En gros, le contenue qui serait stockée soit dans le catalogue soit dans un XMP.

Développement en mode déconnecté

Tu n’as pas besoin d’être connecté à internet pour pouvoir développer tes photos dans le nouveau Lightroom CC. Tous les traitements sont stockés dans le catalogue embarqué et la base de données (mention au-dessus) et la prochaine fois où tu te reconnectes à internet, les traitements se synchronisent avec le cloud.

Développement des photos dans Photoshop depuis Lightroom CC

Tout comme Lightroom Classic CC (et versions présentes), tu peux éditer une image dans Photoshop depuis le nouveau Lightroom CC. Soit par le menu contextuel ou par le menu Fichier->Modifier dans Photoshop. Lightroom CC envoie le fichier original à Photoshop.

Modifier dans PS depuis LRCC - depuis le menu Fichier
Modifier dans PS depuis le menu Fichier de LRCC
Modifier dans PS depuis LRCC - depuis le menu contextuel
Modifier dans PS depuis le menu contextuel de LRCC
Modifier dans PS depuis LRCC - depuis le menu contextuel
Modifier dans PS depuis le menu contextuel de LRCC

Il est bon de savoir que contrairement à Lightroom Classic CC (et version précédente), si tu essayes de développer une image dans Photoshop depuis le nouveau Lightroom Classic CC, ce dernier ne te donne pas l’option d’envoyer l’original ou une copie avec les traitements déjà appliqués dans Lightroom Classic CC. Lightroom CC envoie toujours à Photoshop une copie et non l’originale. Une fois les modifications faites dans Photoshop, il faut sauvegarder et fermer l’image depuis PS avant que cette dernière soit sauvegarder dans le nouveau Lightroom CC et envoyer dans le cloud.  Dans Lightroom CC tu pourras voir qu’il existe désormais deux versions de la même image; une est l’originale, l’autre est la version modifiée dans Photoshop. Si tu suis le cheminement suivant, tu te retrouveras avec 4 copies de l’image:

  1. Tu ouvres une image dans PS depuis Lightroom CC
  2. Tu appliques des traitements dans PS avant de la sauvegarder et de la fumer.
  3. Tu y appliques de nouveaux traitements dans Lightroom CC.
  4. Tu ouvres cette nouvelle version de l’image dans PS. Note que LR aplati ton image et y applique les derniers traitements faits avant de l’envoyer à PS.
  5. Tu travailles sur l’image avant de la sauvegarder et de la fermer.

Dans Lightroom CC tu remarqueras que toutes ces variantes de la même image sont mises ensemble

plusieurs versions de la meme image dans LRCC apres traitement dans PS
Plusieurs versions de la même image dans LRCC après traitement dans PS

Photo originale supprimée et déconnectée d’internet

Que se passe-t-il si le fichier original n’est plus sur ton ordinateur (paquet de Lightroom CC)? Le nouveau Lightroom CC le récupère depuis le Cloud et ensuite l’envoie à Photoshop. Que se passe-t-il si tu es déconnecté d’internet et que Lightroom CC doit récupérer l’original depuis le cloud? Lightroom envoie l’aperçu ( max 2560px largeur) à Photoshop. Ceci convient très bien si tu n’a pas de lourd traitement à faire et que ton fichier en sortie n’a pas besoin d’avoir une haute résolution, donc c’est suffisant pour une image qui va finir sur le web (réseaux sociaux ou autre).

Supprimer un fichier depuis le nouveau Lightroom CC

Si dans Lightroom Classic CC (et autres versions) on pouvait retirer une photo du catalogue sans pour autant la supprimer du disque dur, ce n’est pas le cas dans le nouveau Lightroom CC.

Panneau de validation d'une suppression d'image dans LRCC
Panneau de validation d’une suppression d’image dans LRCC

La fin des mots cles?

Adobe a investi dans l’intelligence artificielle et le résultat est un moteur nommé Sensei. Celui-ci permet de reconnaitre les visages dans Lightroom Classic CC (et autres versions). Néanmoins avec le nouveau Lightroom CC il va plus loin, car il “remplace” l’utilisation de mots cle. Il suffit de taper un mot cle type comme “bague” dans le champ de recherche pour nous retourner toutes les images liées au mot bague. Je dois avouer que le résultat est bluffant et fonctionne également en Français. Est-ce que cela sonne le glas pour la création manuelle de mots cles? Je ne pense pas, car Sensei analyse le contenu visuel de limage et le compare à sa base de données. Il ne sera jamais capable de connaitre la relation que tu peux avoir avec une photo. Qu’est ce qu’elle t’évoque, qu’elle est la chose d’importance à tes yeux. Adobe l’ont bien compris et ont implémenté une fonctionnalité pour ajouter des mots-clés manuellement à tes photos.

Sensei inteligence artificielle au service du moteur de recherche dans LRCC
Sensei intelligente artificielle au service du moteur de recherche dans LRCC
ajouter des mot-cle au photo dans LRCC
ajouter des mot-cle au photo dans LRCC

Le temps de synchro

Il est évident que le temps de synchronisation des photos et des traitements va dépendre de la taille de l’information à envoyer dans le Cloud et surtout de ta bande passante internet. Personnellement j’ai la fibre optique avec plus de 70Mo/sec en réception et plus de 18Mo/sec en envoie. Mes tests ont révélé que le processus de synchronisation était bon. Je veux dire que ma bande passante n’étant pas un obstacle, le temps observé est lié à la capacité aux serveurs de l’Adobe Creative Cloud de gérer les communications.

Conclusion

J’ai commencé l’article en évoquant le bruit généré par l’annonce et la sortie du nouveau Lightroom CC. Si d’un premier abord certains n’en voyaient pas l’intérêt, une vague d’inquiétude est arrivée. Beaucoup se sont demandé si Adobe n’allait tout simplement pas dans un futur pas trop lointain, forcé ses clients à utiliser qu’une version de Lightroom, entièrement basée sur le Cloud. Cette dernière non seulement effraye par le besoin d’une bonne bande passante, mais aussi l’enfermement des utilisateurs dans le carcan des abonnements liés à l’espace de stockage en ligne.

Le nouveau Lightroom CC est une solution, pour l’instant en version 1.0, qui répond a un besoin plus ou moins marginal, pour les photographes en déplacement. Adobe a clairement souhaité offrir une expérience identique, quelle que soit la plateforme utilisée: Lightroom sur mobile ( tablette et téléphone), Lightroom sur le web (https://lightroom.adobe.com), Lightroom sur un PC (plus particulièrement un portable. En ce sens, Adobe a fait de l’excellent travail. Rappelle-toi que la version 1.0 de Lightroom n’avait pas l’outil de recadrage! Lightroom CC a été bien conçu sans préjuger autour de la globalisation du haut débit. Soyons claires: Lightroom CC fonctionne très bien sans internet. Tu n’as besoin d’internet que si tu souhaites avoir tes photos originales (haute résolution) sur le cloud, pouvoir les développer de n’importe où et avoir tous tes outils synchronisés.

Il y a une chose qui mérite d’être soulignée. Le fait d’avoir reconstruit entièrement une application Lightroom a permis à Adobe d’améliorer sa structure et le résultat est rapide. L’application a un air de légèreté. C’est une bonne chose, car Adobe va continuer le développement jusqu’à obtenir une solution aussi puissante de Lightroom Classic CC. J’y crois très fort. Quand on regarde les fonctionnalités qui manquent, c’est très logique. Adobe se devait de se concentrer sur ce qui était le plus pratique dans l’esprit assainir l’expérience entre les trois plateformes (Web, Mobile et PC). Quand ce jour arrivera, il n’y aura surement qu’un seul Lightroom.

Je sais que le Français est ronchon et paranoïaque. Il veut que les choses changent, mais sans rien changer de l’existant. Alors certains vont dire que je suis naïf, qu’Adobe est le MAL absolu, que tout ce qui compte c’est le fric. Ça a commencé par l’abonnement au Creative Cloud en 2015, et maintenant il va nous retirer le droit d’héberger nos propres photos sur nos PC. À cela je réponds: Bullshit!!! Quand Adobe a inventé le format DNG ce n’était pas pour gagner de l’argent, mais pour en économiser. Réduire les coûts de maintenance des logiciels qui sont obligés d’être mis a jour régulièrement à cause des fabricants d’appareils photo qui sortent de nouveau profile RAW tous les mois et dont la structure évolue en permanence. En implémentant une nouvelle version de Lightroom qui fonctionne, quelle que soit la plateforme, signifie une énorme économie en termes de maintenance et une opportunité de repartir sur des fondations saines.

Néanmoins, en tant qu’utilisateur il a une chose que je n’aime pas même si l’ingénieur informatique qui est en moi le comprend. Je déteste quand les solutions deviennent des boites noires. La beauté de Lightroom Classic CC (et autres versions) est dans la simplicité de sa structure. On a des photos dans les répertoires que l’on souhaite, et le programme utilise un fichier (le catalogue) pour garder une référence des photos et de leur emplacement. Ceci nous permet de savoir où sont nos fichiers. Avec le nouveau Lightroom CC, Adobe nous retire le droit de gérer nos fichiers. Bien qu’en soi cela ne devrait pas être un problème, la réalité c’est que les fichiers se dupliquent (comme expliqué plus haut lors du développement dans PS depuis LR). Très vite on peut se retrouver avec un répertoire (le paquet Lightroom) qui enfle sans que l’on puisse faire quoi que ce soit. C’est exactement ce que je reproche à iPhoto avec son fichier de bibliothèque (comparable au nouveau paquet de Lightroom CC) multiple les versions des images à n’en plus finir. Pourquoi Adobe nous prive de ce droit primal de s’autogérer? Tout simplement parce que c’est plus simple à maintenir. Moins d’options à considérer à chaque proposition d’évolution. L’ironie dans l’histoire c’est que la technologie est censée  nous aider et non l’inverse. As-tu remarqué comment malgré le fait qu’avec le temps les gens sont de plus en plus familiers avec les ordinateurs, les éditeurs de logiciel comme MS et Apple nous limitent dans les actions que l’on peut appliquer? Un simple utilisateur avec Windows XP avait plus de pouvoir qu’un utilisateur sur la dernière version de Windows. C’est le monde à l’envers! On est plus capable, mais on nous fait croire que tout doit se faire simplement sans que l’on réfléchisse et on nous supprime des droits. Tout cela pour dire que la seule chose qui ne me plait pas c’est de donner tous les pouvoirs de décision, non pas à Adobe, mais au logiciel qui ont conçu.

Pour finir, que tout cela ne t’empêche pas de dormir. Le nouveau Lightroom CC est un signe d’évolution rempli d’espoir. Et si tu ne peux t’empêcher de voir le verre à moitié vide, dis-toi qu’il te reste une autre moitié à boire. J’espère que tu as trouvé cette présentation intéressante et dis moi dans un commentaire ce que tu en penses de tout cela. Mais stp, respire avant.;-)

Tout ce qu'il faut savoir de Adobe Lightroom Classic CC
Comment personnaliser Photoshop CC pour travailler mieux?

Articles similaires

Réponses

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. Bonjour Tom,
    Merci pour cette complète pesentation de Lighgroom CC. Je comprend que nombre d’utilsateurs et notamment professionnels trouvent un intérêt au Cloud pour le stockage et la synchronision de leurs images mais pour ma part je n’y voit pas d’intérêt et la version classique me convient très bien. L’autre point, toi tu as la chance de disposer de la fibre et ce qui loin du cas de nombreux coins de province en France comme dans ma commune du Lot et je crains que malgré les promesses des politiques que ce soit pour encore longtemps de pédaler à 0, 5 – 0, 6 Mo/s dans le sens descendant, donc la synchronisation c’est long même si elle n’empêche pas de travailler sur une photo, le sens montant n’est guère mieux. De plus je trouve déjà que mon catalogue prend de la place, la gestion cachée de Lightroom CC risque d’être consommatrice de HDD. Le tout mode local me convient très bien.
    Il faudra bien s’y faire si la version classique disparait, mais bon on arrête pas le “progrès” si tant est que cela en soit un. En bon français j’aime les évolutions mais pas forcément les chambardements pas utiles au nom de l’intérêt dit général.
    Dernier point, je fait partie de ceux qui classent bêtement par année/mois/jour et qui il est vrai fouillent longtemps pour retrouver une photo que l’on sait avoir mais plus qu’en l’avoir prise. Par contre je suis pas comme toi, je ne me pose pas la question de savoir ce que j’ai fait le 31 février, il y a longtemps que je m’arrête au 28 voire au 29 pour ne pas me perturber dans mes recherches. 🙂
    Merci encore pour cette vidéo

    1. Merci Didier pour ton commentaire. Laissons faire le temps et on verra ce que l’on aura. A quoi bon s’exciter le trognon quand on a pas perdu ce que l’on avait. On a le temps de voir.

  2. Un grand merci Tom pour cette vidéo.
    Mais elle ne me rassure pas du tout ? et cette stratégie boîte noir … ne me plaît pas ?.
    Je trouvais justement très intelligent de pouvoir avoir ses raws sur un nas lui même sauvegardé sur le cloud.
    Un abonnement pour utiliser un bon logiciel toujours à jour Oui très bien … payer pour du stokage Adobe Non …
    Voilà ma première réaction …?
    Éric.

    1. Eric, avec ton abonnement à €12 par mois ils t’offre 20GB. c’est presque 800 RAW sur le cloud, c’est pas mal et cela ne te coute pas plus cher.

  3. Bonjour Tom,
    Merci pour cette vidéo qui me rassure sur le fait que les photos puissent rester en notre possession en local :o)

    Par contre, au regard du décalage des fonctionnalités proposées par CC comparées à Classic CC, je vais rester sous Classic CC pour l’instant.
    Je vais sans doute attendre, avant de passer à CC qu’au moins 95% des fonctionnalités de classic s’y retrouvent et surtout l’intégration des plugins et des différents paramètres d’exportation et d’importation.
    Par contre, je trouve que l’ergonomie est vraiment bien car je trouve que l’image prend plus de place dans l’IHM et que cela est vraiment pratique quand on travaille sur des images.

    Au passage, j’ai beaucoup tes tutos et vidéos que je viens de découvrir au travers de ta chaine Youtube !

    Bonne journée.

  4. Salut Tom…
    Merci pour les explications “en profondeur”.
    A ce jour, LR CC ne peut être mon catalogue principal, je n’ai pas l’utilité d’avoir accès à toutes mes photos depuis 10 ans dans le Cloud, seules celles de mes derniers projets m’intéressent dans cet usage. Essentiellement à cause des liaisons internet encore trop lente dans une majorité des situation, vitesses up et down différentes, si disponnibles les accès très rapides sont aussi très coûteux. Adobe et ces 20 Go de l’abo standard photographe…. c’est très peux, par exemple, j’ai testé LR CC en Afrique il y a 15 jour depuis un iPad…. Mon WF pour donner des valeurs concrètes : 7000 photos copiées dans l’application PHOTO de l’iPad, j’en ai choisies 700 en les déclarant comme favorites dans PHOTO. je lance LR CC sur l’iPad crée un album Zambie, y copie les photos “Favorites” de puis l’album Photo vers l’Album Zambie, j’ai donc pu ainsi près sélectionner les images sympas…. une ou deux par rafales…. Par chance dans le lodge il y a une connexion internet,j’ai laisser allumé mon iPad plus de 36 heures pour que mon album Zambie soit synchronisé. heureusement qu’ils n’ont pas ce maudit système électrique qui se coupe quand tu quittes ta chambre !
    De retour chez moi…. 2 ou 3 heures et mes photos sélectionnées étaient prête à être traitées sur mon iPad. Jusque là c’est un WF idéal pour moi car les quelques traitements faits sur l’iPad durant le vol de retour étaient reportés. Je ne souhaite pas que toutes ces photos restent synchronisées…. Donc dans LR Classic, je duplifie ma collection et supprime la collection synchronisée en supprimant aussi les photos du catalogue LRCC, ça se passe sans problème. Je nettoie mon iPad de toutes ces photos. Mes photos je les ai aussi copiées dans un second catalogue LR Classic CC sur mon iPad mais sur un autre disque, simplement pour pouvoir recycler mes cartes mémoires… Et je pensais par la suite réimporter quelques photos depuis cet autre disque sans mon catalogue central….
    Donc je fais importé, je vise mes dossiers et zut…. toutes les photos réapparaissent, LR Classic CC ne sachant pas me cacher les photos déjà présentes dans son catalogue… Je vais voir si par importation/exportation je peux rattraper le coup !

    Ce qui me semble “gonflé” dans LR CC sur ordi, on ne peux pas désigner un autres disques que celui du catalogue pour les originaux, avec les petites capacités des SSD, ce n’est pas très malin, ou alors il faudra casser sa tirelire….. Et qu’il faille synchroniser toutes les images du catalogue. enfin il faudra voir à l’usage et dans le temps.

    1. Merci Yves pour ton témoignage fort coloré. Je trouve ton récit interessant et fourni un véritable retour d’experience.

  5. Bonjour Mr Migot.

    Merci pour votre vidéo et votre analyse complète sur lightroom cc. Votre intervention a fini de me convaincre et de passer à un abonnement à lightroom cc + 1To. Ma plus grande incompréhension correspondait aux pourcentages alloués au disque dur et comment garder “la main” sur mes originaux. Même si je n’apprécie pas la sauvegarde de lightroom des originaux dans le catalogue LCC au format année/mois/jour qui se transforme en vrai labyrinthe, mais bon, si je conserve dans le temps je ne devrais pas y mettre mon ‘nez’ dedans. Bref, vous m’avez bien éclairé sur la partie stockage. La partie Cloud est un plus, ce qui ne m’a pas influencer à me diriger vers lightroom cc plutôt que le classic. Alors pourquoi lcc plutôt que le classique de ces dernières années? de mon point de vue, j’apprécie énormément la rapidité, le minimalisme du logiciel mais aussi la “simplicité” du “catalogue”. Ce que je trouve dommage ce qu’il est difficile de ne pas trouver des commentaires ou vidéo sur le net positifs sur ce lightroom. Ce lightroom est le mal et à force de lire et entendre le mal de la politique de adobe on a presque envie nous aussi de lever le poing et crier ” portons plainte!”, “voleur”, etc… Pour ma part c’est un choix sans couteau sous la gorge 🙂
    Bref, personne ne force à continuer à suivre par la suite lightroom et leurs choix de développement marketing et de développement.
    Pour certains c’est 12€ de trop par mois, et, effectivement, si l’on fait le compte sur une année, puis deux, puis dix, la somme reversé à adobe est conséquente. Mais, n’est ce pas la même chose avec nos abonnements, nos travers (nourriture, alcool, cigarette) mensuel? Et puis, que certains puissent mettre des milliers d’euros dans un boitier nu et rechignent à 12€ (quand c’est uniquement ça qui les démangent) cela me semble cocasse.
    Pour terminer, pour moi, et si cela peut aider à se décider, ce lightroom cc est léger, très appréciable par son ergonomie et est très complet si, comme moi, vous souhaitez vous préoccuper d’un traitement élémentaire mais complet de vos photos et de vous (re)centrer sur l’essentiel : la photo. Pour un traitement “poussé” vous avez photoshop 😉

    Mr Migot, merci pour ces informations, bonne continuation.

    Kévin.

    1. Merci Kevin pour ce témoignage interessant et qui sort des sentiers battu. Bravo pour avoir une opinion ouverte d’esprit. Cela fait du bien.

  6. Bonjour Tom,
    Tout nouveau sur ton site, et je compte bien te suivre car tes articles sont d’une très grande qualité. Merci
    J’ai pris connaissance de ta vidéo sur le Nouveau Lightroom CC.
    Je suis actuellement abonné à l’option photographique d’Adobe (Lightroom classic cc, lightroom cc, Photoshop, et mobile). Et ta conclusion sur le faite que probablement Lightroom classic va être abandonné (entièrement d’accord avec toi) me laisse a réfléchir. Ma connexion internet étant déplorable (- d’1 Mo) ne permet pas d’envisager dès aujourd’hui un passage à Lightroom cc. J’aimerai par contre commencer à m’y habituer, et je voudrais savoir si il est possible de l’intégrer dans un workflow avec Lightroom classic cc et mobile.
    Par exemple :
    – Intégrer mes images dans Lightroom Classic, faire une synchro avec lightroom mobile, les retrouver dans lightroom cc, faire quelque modif et les retrouvés dans lighroom Classic.
    Merci et à bientôt
    Richard

    1. Merci Richard pour ton commentaire. Oui tu peux utiliser les deux en utilisant un emplacement pour les photo de LR CC et ces meme photos les avoir dans l’arborescence de Classic. Il va te falloir faire de la synchro du repertoire mais cela fonctionne. Il y a des membres de la Photo Académie qui travail de cette manière. Si tu rejoins la communauté tu pourrais échanger de telles astuces.

  7. Bonjour,
    J’ai lu avec attention la partie consacrée aux mots clés. Le problème reste que LR ne connait pas nos propres mots clés. Or quand les photos sont synchronisées, malheureusement il semble que nos mots clés ne suivent pas (constaté lors de l’ajout de nouvelles photos après migration du catalogue). J’ai peut être loupé un paramètre. Avez vous une idée ?

    1. Merci Jean-Luc pour ton commentaire. En effet, en ce qui concerne LR CC les mots clefs personalises ne sont pas aussi bien gérés quand dans LR Classic CC. Adobe part du principe que les mots clefs n’ont plus vraiment d’intérêt a cause de l’IA Sensei qui retrouve tes photos en fonction du contenu. Cela dit, LR ne nous connais pas et donc les critères personalises tel que cousin, vacances et amis lui sont étrangers.

  8. Bonjour Tom

    Merci pour ton article super intéressant. Il me reste encore une zone d’ombre que tu pourras peut être éclairer.

    Je pars en voyage pendant 1 an avec mon boitier, après beaucoup de réflexion, j’ai opté pour lightroom CC + 1To.
    Je prends mon Macbook Pro pour le traitement qui ne possède que 256 Go SSD en local.
    Ma question est la suivante.

    Si j’importe directement ma carte pleine de 32 gigas depuis mon appareil en ligne droite sur mon Lightroom CC. Que se passe t’il pendant la période de synchronisation? A partir de quand puis je formater ma carte SD? Les originaux sont ils stockés sur mon HD en attenant la synchronisation sur le cloud de CC? Si c’est le cas, comment puis je m’assurer qu’ils sont tous sur le disque dur local en attendant la synchro et que je peux donc supprimer les originaux sur la carte?
    J’espère que ma question n’est pas trop idiote mais je vais me retrouver dans le même cas que Yves en Afrique avec des connexions lentes et fastidieuses. Je dois donc savoir s’il serait intéressant de me munir d’un HDD plus important pour le stockage plutôt que de compter uniquement mon To en ligne.

    Merci beaucoup pour ta réponse!

    Amicalement

    Renaud

    1. Merci Renaud pour ton commentaire et ta question. LR CC fonctionne comme tout autre logiciel. Donc oui il y a une copie sur ton disque dure local avant la synchronisation. J’ai montre cela dans la video. Ensuite quand l’import dans LR CC est complet, tu peux considérer que les photos sont bien sur ton disque local.
      LR CC permet de travailler sur des fichier originaux en remote. Je ne considérerais pas LR CC comme etant la meilleur solution pour sauvegarder tes photos (non développes) surtout quand tu es en deplacement dans des lieux ou la connection internet est rare ou de mauvaise qualite. Donc oui il te faut un disque dure externe sur lequel tu peux vider tes carte et avoir un backup. Originaux sur ton Mac et backup sur un disque externe. J’espère avoir repondu a tes questions (non idiotes).

  9. Bonjour Tom et bravo pour tes présentations.
    Ma façon de travailler est la suivante: j’ai un PC portable et un fixe qui ont chacun lightroom classic CC. Sur mon fixe j’ai un catalogue de plusieurs milliers de photos. Quand je pars en déplacement, je traite mes images sur lightroom classic CC à partir de mon PC portable afin de m’avancer dans mon traitement. Une fois traitées les images, je les mets dans une collection que je synchronise. En arrivant sur mon fixe, mes phostos se synchronisent dans lightroom classic CC et elles sont donc déjà traitées. J’imagine que sur le cloud j’ai des aperçus dynamiques? Que devrai je faire lorsqu’après avoir rempli 20 giga sur le cloud je souhaiterai continuer de travailler de la sorte? Pourrais je supprimer sur le web ces aperçus pour en charger d’autres? Du coup mes photos traitées seront elles encore présentes dans mon catalogue si j’ai réussi à supprimer les 20 gigas du cloud?
    Merci

  10. Bonjour

    Merci pour cet article clair.
    Peut on importer un catalogue LR classic dans LRCC ?

    Cordialement,

    1. Merci Noak pour le commentaire. Bien tu ne puisses pas importer les catalogues, tu peux toujours créer une collection dans LR Classic et la synchroniser avec le cloud. Ainsi elle se verra dans LR CC.

  11. Nouveau sur votre blog , je trouve vos explications très pertinente et concise .
    J’utilisais capture one 8 précédemment sur mon ancien Macbook pro ,de 2009 , mais ce n’est plus possible sur Mojave (ni photoshop 6 d’ailleurs)
    Donc j’ai opté pour adobe lightroom CC , je découvre en fait , je ne vois pas d’onglet développement sur le cc alors que le classique en comporte un. Est-ce voulu?
    Je cherche à simplifier au maximum mon organisation car ce n’est pas mon fort ,LightroomCC est-il suffisant ou faut-il obligatoirement utiliser en parallèle le Classique?
    Merci à vous.

    1. Merci JF pour le commentaire. Attention a ne pas confondre LR CC et LR Classic. L’interface de LR CC n’a pas vraiment bcp change depuis l’enregistrement de cette video. Perso, Classic reste mon LR principal car il y a quand meme des difference entre les deux versions.

  12. Merci pour cet exposé très complet. Puis-je me permettre une question supplémentaire ? Je n’ai pas fait de mis à jour de mon iMac pour continuer à utiliser Photoshop CS4 et Lightroom et je me retrouve bien avec les 3,5 To de photos que j’ai sur des disques durs externes. Mais mon iMac est vieux et risque de me lâcher. Si je le change je devrai passer à l’abonnement, mais je voudrais continuer à utiliser mes disques externes. Est-ce possible ou le cloud est-il obligatoire ? Je ne voudrais pas perdre &à ans de travail !

    1. Merci Pierre pour le commentaire. Attention a ne pas confondre LR CC et LR Classique. Tu peux bien entendu utiliser tes disques externes avec LR Classic. Le cloud n’est absolument pas obligatoire.

Reçois-tu la newsletter?

Ne rate pas le prochain tutoriel, offre de stage et autres bonnes choses!